Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin…

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin…

C’est autour de cette interrogation « Comment faire mouvement ensemble ? » qu’une quarantaine de membres des diverses Fraternités s’est retrouvée le dimanche 30 septembre dernier à l’occasion des « journées de rentrée » de la Mission Populaire.

Un contenu proposé par Présence

Publié le 15 octobre 2018

Par Philippe Verseils, secrétaire général de la MPEF

Cette réflexion s’inscrivait dans le projet, adopté lors de l’AG de mai dernier, de faire de la Mission Populaire une union de personnes et des Fraternités qui travaillent ensemble et en cohérence. Un projet fondé sur cette volonté d’articuler notre pratique autour de la triple dimension politique, sociale et spirituelle. Déjà un certain nombre de modifications dans l’organisation de la Mission Populaire et des liens avec les Fraternités ont commencé à se mettre en place, mais il est nécessaire de continuer à réfléchir ensemble sur les objectifs et sur la façon dont nous voulons «faire mouvement ensemble ». Cette rencontre a permis aux représentants des conseils d’administration des Fraternités, aux équipiers et aux membres du Comité National présents de réfléchir ensemble autour de trois axes:

Un projet commun : La Mission Populaire ne veut pas être un patchwork de projets indépendants mais porter un projet commun décliné localement par les Fraternités. Quels sont les axes et les priorités de ce projet commun ? Quelles propositions concrètes pour l’élaborer et le mettre en œuvre ?

Une gestion partagée : Déployer un projet commun nécessite de mettre en place une gestion concertée et solidaire. Jusqu’où et comment peut-on la mettre en place ? Quelles propositions de modalités (choix des actions ou des lieux soutenus, arbitrages, …)

Une implication participative et représentative au sein des instances de gouvernance de la MPEF. Quels processus permanents de concertation et de consultation peut-on mettre en place ? Comment solliciter l’adhésion des membres et des bénévoles des Fraternités au projet de la MPEF ? Quelles propositions pour la constitution du prochain Comité National ? Le chantier n’en est encore qu’à son début. Beaucoup de points sont encore à défricher et le travail concret de rédaction des conventions, accords, processus de mutualisations, d gestion immobilière et financière doit être poursuivi. Mais ce temps de rencontre et d’échanges a été une étape riche et positive dans le processus de réorganisation de l Mission Populaire dans lequel nous nous sommes lancés et a renforcé notre conviction que « seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin ».

Sur le même thème

À Nîmes, l'accueil des migrants est spontané et naturel

À Nîmes, l’accueil des migrants est spontané et naturel

Une partie des locaux de la Fraternité de Nîmes est ainsi destinée à héberger et à accompagner des personnes migrantes.

Un contenu proposé par Proteste
La fabrique de la fraternité

La fabrique de la fraternité

Et si la « période de recul des droits sociaux » que nous connaissons actuellement permettait finalement aux citoyens d'exercer plus leur fraternité dans notre société ?

Un contenu proposé par Forum protestant
Quarante ans de sens

Quarante ans de sens

L'Intervention d'Olivier Brès, président de la MPEF, à l’occasion des quarante ans de la Mission Populaire de Trappes, le 29 septembre 2018.

Un contenu proposé par Présence

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Présence

Présence est le journal de la Mission populaire évangélique de France. Il paraît 4 fois par an et propose notamment des nouvelles de 13 « Frats » (lieux d’accueil) du mouvement. Après une refonte graphique en 2017, la revue trimestrielle dévoile une nouvelle formule en avril 2018.

Derniers contenus du partenaire

Bel été avec les médias protestants !