Sous la robe, le pasteur

Sous la robe, le pasteur

Alors que plusieurs Églises réformées romandes vont consacrer, cet automne, leurs nouveaux ministres, comment choisissent-ils leur robe ?

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 23 août 2019

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Réformés

«Je n’étais pas très à l’aise les premières fois que j’ai porté la robe, je ne savais pas trop comment bouger. Je craignais de m’encoubler», se rappelle le pasteur Didier Halter, directeur de l’Office protestant de la formation. Si l’habit ne fait pas le moine, la robe pastorale garde toute son importance. Plusieurs Églises réformées romandes vont consacrer leurs futurs ministres, cet automne, et l’événement se vit en robe. Mais laquelle choisir?

«Dans le christianisme, traditionnellement, les prêtres portaient une robe comme signe distinctif. Il s’agissait d’un vêtement liturgique blanc. À la Réforme, les protestants ont voulu se différencier et affirmer un rôle de magistère en revêtant une robe noire, signe d’une formation académique», explique Olivier Bauer, professeur de théologie pratique à l’Université de Lausanne. Cette habitude a […]

Lire la suite sur Réformés

Sur le même thème

Canicule : ça chauffe sous les robes pastorales

Canicule : ça chauffe sous les robes pastorales

Les techniques des pasteurs protestants pour supporter la chaleur.

Un contenu proposé par Protestinter
C’est quoi la robe pastorale ?

C’est quoi la robe pastorale ?

Propre à la tradition luthéro-réformée, la robe pastorale est à l’origine le signe de la formation académique du pasteur et de sa reconnaissance par l’Église.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Pour/contre : le port de la robe pastorale

Dans une cérémonie œcuménique, si les prêtres se reconnaissent à leur aube blanche, les pasteurs, eux, le sont par le port de leur robe pastorale noire. Mais tous ne la portent pas…

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses