portrait

Un jeune voyageur devenu scout

Isaac est arrivé de Guinée il y a cinq ans. Il partage avec nous son aventure chez les scouts.

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 12 mai 2021

Auteur : Corinne Gendreau

Arrivé en France à 15 ans en tant que mineur isolé, Isaac a souffert pendant le voyage. Il ne recommanderait à personne d’entreprendre une telle traversée. Son désir de partir a émergé en voyant les photos de ceux qui étaient déjà arrivés. Il a eu envie de voyager et a quitté son pays.
Cinq ans plus tard, il est étudiant en DUT de génie civil. Dans son parcours de vie ici, il y a les scouts. Et c’est important.

Comment avez-vous connu les scouts ? Qu’est-ce qui vous a plu ? C’est un ami qui m’avait parlé des scouts. Ses enfants faisaient du scoutisme. En 2016, j’ai préparé un camp avec mon ami Benjamin, et je participais aux WE. Pendant le camp, plusieurs choses m’ont plu :

  • Il est agréable de vivre déconnecté du monde virtuel…
  • Le camp se fait sans les téléphones.
  • J’ai aussi aimé apprendre la survie : faire des feux, à manger…
  • Enfin, le camp, c’est comme une famille, un groupe où il y a beaucoup d’entraide.

Qu’avez-vous appris ?

J’ai appris le respect de l’environnement. Je n’étais pas sensibilisé à la problématique. Le dernier camp était à objectif « zéro déchet ». Maintenant, je fais attention, je trie mes déchets, je prends les transports en commun, j’achète des fruits et légumes pour les cuisiner moi-même pour limiter les emballages.

Avez-vous continué les scouts ?

La deuxième année, j’ai été responsable pour le camp des 12-16 ans. Je proposais des jeux pour les enfants et des moments spi car je connais plutôt bien la Bible.
Actuellement, je continue un projet avec les aînés. Nous devons aller en Corse pour nettoyer les plages. Cela n’a pas pu se faire en 2020, espérons que cela sera possible en 2021 !
L’année dernière j’ai participé à Paris à l’écriture de la Charte des aînés. Nous avons réfléchi et rédigé les règles de bonne conduite des aînés. Je continue les scouts, cela me plaît.

Dans la même rubrique...

La mission protestante complice de la mondialisation ?

Si les premiers missionnaires ont porté une grande attention aux peuples locaux, ils ont eu par la suite plus de difficultés à se départir de l’influence des pays européens.

Un contenu proposé par Campus protestant

L’IPT à Montpellier fête ses 100 ans

Les 2, 3 et 4 octobre, l'Institut protestant de théologie célèbre le centenaire de son implantation autour de plusieurs rendez-vous.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

Le Défap fête ses 50 ans

Du 10 au 19 septembre, le Défap, le Service protestant de mission ouvre ses portes au 102 boulevard Arago à Paris dans le cadre de son cinquantenaire.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

Missions de rentrée

Le billet d'Anne-Marie Feillens, présidente du conseil régional du Sud-Ouest.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants