Une nouvelle vie pour un temple de Montpellier

Une nouvelle vie pour un temple de Montpellier

Le Carrousel du cours Gambetta à Montpellier, ancien temple protestant, sera demain un espace social, culturel, spirituel et artistique.

Un contenu proposé par Proteste

Publié le 4 octobre 2019

Auteur : Romina Sanfourche

Ce fut un temple protestant pendant 135 ans. Demain, ce sera un espace social, culturel et artistique composé de 53 appartements, d’une salle de conférences de 200 places, d’un studio radio et d’une salle de rédaction.

Le projet immobilier – porté par la Fondation du protestantisme – concerne le temple du cours Gambetta et un bâtiment voisin donnant sur la rue Louise-Guiraud. Le temple, dont l’entrée se fait par la rue Brueys, est situé en face de la station Saint-Denis des lignes 3 et 4 du tramway montpelliérain.

Construit au début du XIXe siècle, c’était initialement un manège équestre – d’où le nom de Carrousel – devenu en 1882 un temple de l’Église réformée, auquel se sont ajoutés ensuite des locaux administratifs et sociaux.

À la place sera construit un double bâtiment neuf, au gabarit des immeubles voisins, d’une surface totale de 3 500 m2 . Côté cours Gambetta, l’immeuble comptera quatre étages et, côté rue LouiseGuiraud, deux étages. Une double passerelle reliera les deux bâtiments au-dessus d’un patio.

Les deux premiers niveaux du bâtiment principal seront dédiés aux activités culturelles, sociales et spirituelles. Ainsi, au rez-de-chaussée, une grande salle de 200 places pourra accueillir des spectacles ou des cultes. Cette salle pourra aussi être partagée en trois par des cloisons amovibles pour permettre, par exemple, des réunions d’associations locales.

Au premier étage de ce grand bâtiment, on trouvera, entre autres, un espace de communication abritant les locaux de la radio associative FM+, des espaces d’accueil d’associations de jeunes et des logements sociaux pour héberger les responsables de la gestion et de l’animation de l’ensemble. Dans le détail, le projet comporte :

  • une résidence sociale pour familles monoparentales (24 logements) ;
  • une pension de famille (24 logements) ;
  • un pôle communication (écrite, radio, web) ;
  • un lieu d’accueil et de rencontres pour activités sociales et culturelles ;
  • des bureaux et logements d’accompagnement, et cinq logements destinés à des pasteurs retraités.

Trois partenaires se sont associés, sous forme de fondations individualisées, au sein de la Fondation du protestantisme (reconnue d’utilité publique) qui réalise l’ensemble du projet :

  • Protestantisme de Montpellier, pour les activités culturelles et sociales ;
  • Gammes, pour la résidence sociale pour familles monoparentales (24 logements) ;
  • l’Armée du Salut, pour la pension de famille pour personnes isolées ou socialement fragilisées (24 logements).

L’architecte des bâtiments de France a demandé que deux murs du temple soient conservés et que soient réalisés des percements conservant l’aspect initial. Les deux bâtiments parallèles au cours Gambetta, reliés par une galerie, permettent de répondre ainsi aux différents besoins tout en préservant des espaces libres.

Sur le même thème

Partons à la découverte des paroisses protestantes

A la découverte des paroisses protestantes

A l'occasion des Journées du Patrimoine, découvrez notre série de portraits de paroisses protestantes françaises.

Un contenu proposé par Regards sur les Paroisses
L'avenir de l'église sera sur le seuil

L’avenir de l’église sera sur le seuil

Lorsqu’une Église locale ose une idée nouvelle pour être sur « son seuil » et s’ouvrir au monde, elle prépare son avenir. Une réflexion du pasteur Guillaume de Clermont.

Un contenu proposé par Protestants de l’Ouest
L'architecture unique du temple de Rodez

L’architecture unique du temple de Rodez

Un patrimoine à découvrir à l'occasion des 70 ans du Temple.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Proteste

Proteste est la revue d’information et de réflexion de la Fédération de l’Entraide Protestante. Elle propose de nourrir en permanence les ressorts de l’action : savoir, réfléchir et affirmer !

Derniers contenus du partenaire