149681-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Captain Fantastic

Dans les forêts reculées du nord-ouest des États-Unis, loin de la société, Ben consacre sa vie à faire de ses six enfants d’extraordinaires adultes. La découverte du monde extérieur va l’obliger à remettre en cause ses méthodes d’éducation.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 28 décembre 2016

Auteur : Jean-Michel Zucker

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Le film fait un peu écho à l’enfance du réalisateur. Il n’essaie pas de faire passer un message mais recourt à une fable familiale pour stimuler une réflexion sur l’éducation, explorer le bien fondé des choix qu’imposent les parents à leurs enfants et poser plusieurs questions éternelles comme: qu’est-ce qu’être un bon parent ou peut-on vivre coupé du monde? A cet effet le réalisateur imagine un road movie utopiste : son complice Viggo Mortensen campe un descendant des hippies et des indiens, un sacré marginal, grand diable au visage mangé de barbe qui niche avec ses six enfants au creux de la forêt américaine et se déplace dans son bus familial. Ce père insolite et transgressif vit une utopie anti consumériste, anticapitaliste et athée qu’il veut, à l’inverse de Rousseau, partager avec ses enfants, à la fois conquis et troublés. De façon très directive ce père gourou veut en faire, par son enseignement physique, intellectuel et artistique, des hommes et des femmes maîtres de leur destin.[…]

Lire la suite sur Pro-Fil

Commentaires

Dans la même rubrique...

44è Festival international de la bande dessinée d’Angoulême

Dans Des Bulles dans le micro, Emmanuelle Klein reçoit Stéphane Beaujean directeur artistique du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême qui se déroulera du 26 au 29 janvier 2017.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

Jack découvre les différentes façons de parler à Dieu

Le lutin Jack « croit que Dieu habite dans la poche de sa salopette. Pour le protéger de la pluie et du froid, le lutin-parapluie le recouvre d’un petit mouchoir rouge. » Mais un jour, le vent emporte le mouchoir… et Dieu avec. Un joli conte de Noël !

Un contenu proposé par Protestinfo

Des livres et vous : « Le Français qui possédait l’Amérique »

Claudine Bugat reçoit Pierre Ménard pour « Le Français qui possédait l’Amérique ». La vie extraordinaire d'Antoine Crozat, milliardaire sous Louis XIV.

Un contenu proposé par Service radio – FPF

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire