Ferdinand Buisson

Ferdinand Buisson

Portrait du "père de l'école laïque", par l'historien Patrick Cabanel.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Publié le 7 octobre 2016

Ferdinand Buisson, Prix Nobel de la paix en 1927, a eu une très longue carrière religieuse, pédagogique et politique. Elle a fait de lui l’un des hommes les plus importants, mais aussi les plus méconnus, de l’histoire de la France contemporaine. Il a dirigé l’enseignement primaire de 1879 à 1896, en menant une véritable révolution scolaire et morale au sein de l’école publique. Le pédagogue est entré ensuite en politique, pour prendre une part décisive dans la bataille anticléricale et pour la Séparation de l’Eglise et de l’Etat. Fidèle sa vie durant à ses engagements de jeunesse, une gauche aux épithètes multiples, religieuse, pédagogique, politique et pacifiste, ce protestant qui fut d’abord théologien et passa par l’expérience de la Suisse et des Etats-Unis peut être tenu pour le père de l’école laïque.

Patrick Cabanel, directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études, a publié notamment « Le Dieu de la République. Aux sources protestantes de la laïcité (1860–1900) » (2003), « Les mots de la laïcité » (2004), « Entre religions et laïcité. La voie française : XIXe–XXIe siècles » (2007), « Histoire des protestants en France, XVIe–
XXIe siècle » (2012).

Commander l’ouvrage sur le site des Éditions Labor et Fides

Commentaires

Dans la même rubrique...

Karel Appel – L’art est une fête !

Des couleurs brutes, des traits gribouillés à la manière des enfants... Au musée d'Art moderne de la ville de Paris, jusqu'au 20 août 2017.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

Lettres sur l’égalité des sexes

Les lettres de Sarah M. Grimké, un travail de mémoire sur le pouvoir du sexe dit fort et de la place de la femme dans la société occidentale.

Un contenu proposé par Blog de la Librairie Protestante

De profundis… Jaillira la lumière

J’aime le cinéma : plaisir et nourriture pour l’âme et l’esprit. Cette remarque peut sembler facilement compréhensible quand on évoque certains films. Mais est-ce le cas avec la suite de « Trainspotting » ?

Un contenu proposé par Évangile et liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Labor et Fides

Labor et Fides est aujourd’hui le principal éditeur protestant de langue française. Créé en 1924, Labor et Fides propose un catalogue inscrit dans des thématiques théologiques, protestantes, religieuses, éthiques, historiques, sociales et culturelles. Maison établie à Genève, elle a acquis son envergure dans les années 1950 à 1970 grâce à la publication en langue française des œuvres de grands théologiens et penseurs tels Karl Barth, Dietrich Bonhoeffer, Martin Luther ou encore Paul Tillich.

Derniers contenus du partenaire