Pasteur contre pesticides

Pasteur contre pesticides

La position anti-pesticides d'un pasteur dans une région viticole où le sujet est très sensible.

Un contenu proposé par Christianisme social

Publié le 21 avril 2016

Lire directement l’article sur Christianisme social

Rodoplhe Kowal est pasteur dans une région viticole, le cognaçais (Charente).

Je voudrais relater mon expérience de pasteur prenant une position anti-pesticides dans une Église locale où le sujet est très sensible, dans une région viticole.

Beaucoup de gens sont contre les pesticides ou cherchent à éviter les produits qui en contiennent. C’est la raison d’être de l’agriculture biologique et de tout le réseau de distribution d’aliments bio. Depuis ma jeunesse, quand j’ai quitté le foyer de mes parents, j’ai toujours consommé des produits bio, autant que possible. Ma sensibilité écologique et éthique m’a même poussé à devenir végétarien puis végane – mais ceci est un autre débat ! -. Jusqu’ici, il n’y a rien d’extraordinaire : des centaines de milliers de personnes en France vivent comme ça.

En revanche, quand le pasteur d’une Église locale en milieu rural, constituée en majorité d’exploitants agricoles, se prononce sur un élément important de leur économie, les points de vue divergents s’affrontent dans ce milieu si particulier qu’est la communauté chrétienne. […]

Lire la suite sur Christianisme social

Commentaires

Dans la même rubrique...

Laïcité et islam, la réponse d’Emmanuel Macron aux protestants

Interpelé par Philippe Gaudin, président de la commission des relations avec l’islam de la FPF, Emmanuel Macron a répondu aux protestants sur la laïcité et l’islam.

Un contenu proposé par Réforme

Coup de patte à… l’entre-soi !

Voici pourquoi je me réjouis d’être entourée d’ami(e)s qui ne sont pas du tout d’accord sur le vote à venir. Le billet de Nathalie Leenhardt, directrice de la rédaction de Réforme.

Un contenu proposé par Réforme

Benoît Hamon en faveur d’une allocation du « bien vieillir »

Benoît Hamon veut recruter des aides-soignants dans les maisons de retraite, mais aussi créer une « taxe robot » pour financer la protection sociale.

Un contenu proposé par Réforme