Pour faire connaissance, les enjeux étaient d’importance : les avis pour la Déclaration de foi, l’élection du nouveau Conseil régional et les finances se présentaient comme autant de points cruciaux de débats. Les surprises sont venues d’ailleurs.

Tous reconnaîtront l’impressionnant travail d’écoute et de formulation des rapporteurs régionaux sur la Déclaration de foi. Car si le texte présenté a été refusé, les Nicolas, comme ont été surnommés MM. Cochand et Chaine, ont permis au Synode d’approuver un texte dans ses grandes lignes et d’indiquer aux rapporteurs nationaux quelques variantes.

La cession 2016 a vu aussi le retour en nombre des vœux. Pas moins de neuf ont été présentés. Parmi les neuf acceptés, trois portaient sur le thème de la catéchèse : demande de matériel, d’un culte de reconnaissance de ministère des catéchètes et d’un poste commun pour la jeunesse et la catéchèse. Un autre vœu demandait une présentation de la concorde de Leuenberg. Deux vœux insistaient sur l’accueil des exilés. Enfin, deux vœux regardaient des situations pastorales : un sur le remboursement des frais d’entretien des vélo et un sur le calcul du remboursement de la taxe d’habitation. Un dernier vœu demandait que la En lien diaconie soit mise à l’ordre du jour d’un prochain Synode.

Le moment attendu du sketch du service diaconie a porté l’attention des synodaux sur l’importance des animaux de compagnie des gens de la rue.
Les Synodal hurlants (sic), surnommés ainsi par le pasteur Denis Heller, vice-modérateur, ont marqué de leur style musical l’aumônerie.