Apocalypse de Saint Jean

Apocalypse de Saint Jean

Une réédition de l'ouvrage de Pierre Prigent, ancien de la Faculté de théologie protestante de l’Université de Strasbourg.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Publié le 3 juillet 2014

Adressée aux sept Eglises de la province chrétienne d’Asie, l’Apocalypse de Saint Jean stigmatise violemment ceux qui aimeraient favoriser une forte intégration à la société impériale de l’époque. Son auteur, familier des traditions juives palestiniennes, défend une fidélité sans concession au Christ dont la figure et le message post-pascal dénoncent l’Empire romain, sa domination sans partage et sa civilisation fondée sur le luxe et l’idolâtrie.

Utilisant un langage très imagé, cet écrit adopte les formes habituelles de l’apocalypse, dévoilement d’une réalité cachée grâce aux ressources de la poésie. Il indique, comme d’autres écrits du même genre, l’oppression des justes par des méchants qui l’emportent momentanément, mais dont le sort dernier est scellé par le triomphe d’une justice qui viendra à la fin des temps réhabiliter les opprimés.

Avec ce commentaire scientifique, à nouveau disponible, tous les ressorts de ce célèbre texte sont mis en évidence, donnant ainsi accès à la réalité d’un livre, débarrassé des nombreux fantasmes qui encombrent parfois sa réception.

Pierre Prigent a été professeur de Nouveau Testament à la Faculté de théologie protestante de l’Université de Strasbourg. Il a notamment publié, chez Labor et Fides, « L’image dans le judaïsme » (1991) et « Jésus au cinéma » (1997).

Commander le livre sur le site des éditions Labor et Fides

Dans la même rubrique...

Pentecôte, fête de l’Esprit, ou plutôt de la Parole !

Une prédication de Louis Pernot, pasteur de l'Eglise protestante unie de l'Etoile.

Un contenu proposé par Église de l’Etoile
Pentecôte, la fête des protestants

Pentecôte, la fête des protestants

Pour le théologien Antoine Nouis, le protestantisme se définit à partir de trois principes fondateurs articulés avec le Saint-Esprit. Explications.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

Quels sont les sacrements chez les protestants ?

À l’inverse du catholicisme, le protestantisme ne reconnaît que deux sacrements : le baptême et l’eucharistie.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Labor et Fides

Labor et Fides est aujourd’hui le principal éditeur protestant de langue française. Créé en 1924, Labor et Fides propose un catalogue inscrit dans des thématiques théologiques, protestantes, religieuses, éthiques, historiques, sociales et culturelles. Maison établie à Genève, elle a acquis son envergure dans les années 1950 à 1970 grâce à la publication en langue française des œuvres de grands théologiens et penseurs tels Karl Barth, Dietrich Bonhoeffer, Martin Luther ou encore Paul Tillich.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants