Réflexion

« Cela n’était pas dans le contrat… »

Quand je pense encore à cette phrase « Cela n’était pas prévu dans le contrat ! », il m’est arrivé, au cours de mon ministère, de faire une autre lecture de la vie d’Église.

Un contenu proposé par Point-Théo

Publié le 13 octobre 2021

Lire directement l’article sur Point-Théo

Un livre a particulièrement retenu mon attention : « L’Autre Dieu » écrit par la pasteure Marion Muller-Colard [1]. Une phrase, en plein milieu, … une phrase qui m’est venue droit au cœur : « Cela n’était pas prévu dans le contrat ! »[2]. Est-ce que ça ne vous est jamais arrivé d’avoir ce genre de phrase à l’esprit ? Combien de situations improbables, injustes à vos yeux se sont imposées, vous ont dérangées, vous ont conduits à des questions, voire à des impasses… et après ? Qu’en a-t-il été ? Toujours l’impasse ou un regard nouveau ?

Marion Muller-Colard nous impose de ne pas rester sans réaction, quitte à crier un bon coup. Même la question sans réponse peut alors être un bon début. Un certain Job, qui dans un premier temps n’a rien compris au contrat qui lui était imposé, a été entrainé à revisiter sa vie… Cela lui a été salutaire…

Quand je pense à cette phrase « Cela n’était pas prévu dans le contrat ! », cela m’a conduit à lire différemment ne serait-ce que la célèbre confession de Pierre « Tu es le Messie» (Mc 8.29) mais qui, en elle-même, n’est pas suffisante puisque Pierre ne sait pas tout de ce Messie ; ce qui conduira Jésus à lui adresser (et aux autres aussi) une parole sévère lorsque Pierre se refusera à entendre parler de souffrance et de mort. Pierre aurait pu dire « Mais ce n’est pas prévu au contrat : » Et Jésus aurait pu lui répondre : « De quel contrat parles-tu ? Quelles sont tes références ? »

Dans cet autre contrat il était question, non pas de culpabilité à rechercher mais de gloire de Dieu à manifester.

Quand je pense à cette phrase « Cela n’était pas prévu dans le contrat ! », cela m’a conduit à relire l’épisode relatif à l’aveugle de naissance (Jn 9). Le premier réflexe a été de dire « Qui a péché ? » Selon la même lecture que Pierre, les autorités religieuses auraient pu dire « Comment est-ce possible ? Ce n’est pas prévu au contrat ! ». Et oui !… Un autre « contrat » était en cours mais impossible à déchiffrer par ces savants religieux. Dans cet autre contrat il était question, non pas de culpabilité à rechercher mais de gloire de Dieu à  […]

Lire la suite sur Point-Théo

Vous pourriez aimer aussi

Devrais-je imiter Zachée ?

Zachée nous montre que la repentance chrétienne est un miracle qui implique un détachement de nos richesses pour s’attacher à Dieu.

Un contenu proposé par Point-Théo

Vaccin, pass sanitaire et unité de l’Église

Les différentes positions produisent des dissensions et tensions fortes au sein de notre société, de nos familles, et même de nos Églises. Ne pourrait-on pas faire autrement ?

Un contenu proposé par Point-Théo

Revisiter la prédication ?

Face à la Covid, dans une période de crise qui a impacté chacun et chacune, les Églises ont fait preuve d’une capacité d’adaptation remarquable.

Un contenu proposé par Point-Théo

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Point-Théo

Un blog qui a pour objectif d’encourager et nourrir la réflexion biblique et théologique. Alimenté par plus de 40 auteurs, Point-Théo propose des contenus à destination des responsables et des chrétiens engagés souhaitant aller plus loin.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants