édito

Entrer dans le repos de Dieu

Découvrez l'édito du numéro 119 des Cahiers de l'école pastorale.

Un contenu proposé par Les cahiers de l'École pastorale

Publié le 6 mai 2021

Auteur : Nicolas Farelly

Lire directement l’article sur Les cahiers de l'École pastorale

Prenant quelques jours de vacances en famille, je médite sur cette notion de repos en relisant une prédication inspirée d’une discussion avec un ami pasteur. Eh oui, en vacances, je me repose en écrivant ces quelques lignes… C’est qu’il y a, bien sûr, de nombreuses façons de se reposer : certains se reposent en s’allongeant ou en dormant, d’autres en faisant du sport ou en faisant du bricolage dans la maison. La Bible, elle, propose un autre angle de réflexion sur le repos. En Genèse 1.31-2.3, nous lisons :

« Dieu vit alors tout ce qu’il avait fait : c’était très bon. Il y eut un soir et il y eut un matin : le sixième jour. Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et toute leur armée. Le septième jour, Dieu avait achevé tout le travail qu’il avait fait ; le septième jour, il se reposa de tout le travail qu’il avait fait. Dieu bénit le septième jour et en fit un jour sacré, car en ce jour Dieu se reposa de tout le travail qu’il avait fait en créant. »

L’œuvre divine de la création du monde est présentée en se basant sur le modèle de la semaine de travail. Dieu a travaillé six jours et, le septième, il s’est reposé. Dans le récit de la création, le septième jour est la seule chose qu’il appelle « saint », qu’il « met à part ». Ce jour est donc d’une importance capitale pour lui. De plus, on remarque que le septième jour n’a ni matin ni soir (c’est le seul jour de la création dans ce cas). La journée commence « normalement » mais, apparemment, ce jour n’a pas de fin… Ceci signifie que les humains, ayant été créés le sixième jour, sont invités à vivre directement dans le septième. Si l’œuvre de Dieu se termine par le repos, la vie humaine, elle, s’ouvre sur le repos de Dieu. Les humains sont créés pour vivre dans le septième jour, dans ce temps du repos de Dieu. Tel est le projet de Dieu pour l’humanité.

Mais, à quoi cela ressemble-t-il pour les humains ? Plus loin, la Genèse décrit ce repos : […]

Lire la suite sur Les cahiers de l'École pastorale

Dans la même rubrique...

Les vrais et les faux signes

Le miracle peut parfois être donné au commencement d’une histoire spirituelle, mais une foi adulte ne peut pas reposer dessus.

Un contenu proposé par Campus protestant

A comme amitié

L’Amitié suppose l’attention à l’autre, mais plus encore son approbation. L’amitié nous rend égal l’un à l’autre et permet de chercher ensemble ce qu’il y a de meilleur chez l’autre.

Un contenu proposé par Campus protestant

Dires liturgiques

Un livre de prières et de textes originaux pour chaque moment de la liturgie.

Un contenu proposé par Éditions Olivétan

Brève méditation sur le temps

« Il y a un temps pour tout. » Mais de quel temps s’agit-il ? Par Mino Randriamanantena, pasteur à Toulouse.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Les cahiers de l’École pastorale

L’École pastorale a pour objectif de contribuer à la formation pratique et au perfectionnement des pasteurs, principalement les pasteurs des Églises baptistes et des Églises libres. A travers ses Cahiers qui paraissent quatre fois par an, elle participe au développement de la théologie pratique au sein des Églises.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants