Réflexion

“Il est descendu aux enfers”. Vraiment ?

Que s’est-il passé entre la mort et la résurrection de Jésus ? Et quel est l’intérêt théologique de cet intervalle de temps ?

Un contenu proposé par Point-Théo

Publié le 21 mars 2021

Lire directement l’article sur Point-Théo

Lors du week-end de Pâques, beaucoup d’Églises et de chrétiens se concentrent – à raison – sur le vendredi saint, se rappelant la mort de Jésus et ses bénéfices pour les croyants. Une célébration est souvent organisée, où des textes de la Passion de Jésus sont lus et médités. Puis, l’on se dit « bonsoir et à dimanche pour célébrer la résurrection de Jésus ! » Pourtant, le Symbole des Apôtres, ou Credo, insère une phrase entre la déclaration de la mort de Jésus et celle de sa résurrection : « Il est descendu aux enfers ». Phrase étonnante et troublante s’il en est ! Nous sommes là probablement face à l’un des aspects les plus négligés et les moins compris du Credo (et de la foi chrétienne en général ?). Il mérite donc que l’on s’y attarde : que signifions-nous quand nous confessons cette phrase ? Dans ce qui suit, j’aimerais tenter de la comprendre à la lumière des Écritures.

Où est allé Jésus quand il est mort ?

La première chose à dire – et cela peut surprendre – c’est que Jésus n’était pas formellement « au ciel » pendant l’intervalle de temps entre sa mort et sa résurrection. Quand Marie Madeleine a rencontré le Christ ressuscité dans le jardin, il lui a dit : « Cesse de t’accrocher à moi, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va vers mes frères et dis-leur que je monte vers celui qui est mon Père et votre Père, mon Dieu et […]

Lire la suite sur Point-Théo

Vous pourriez aimer aussi

Vivre la relation avec l’autorité aujourd’hui

Comment en tant que chrétien vivre au mieux cette relation devenue si bouillonnante et intense avec l’État ?

Un contenu proposé par Point-Théo

Le kaléidoscope de l’œuvre de la croix (2)

Dans ce deuxième volet, le pasteur Jacques Nussbaumer s'intéresse aux diverses dimensions de la rédemption.

Un contenu proposé par Point-Théo

Le passage à la majorité selon la Bible

À la majorité, un nouveau rapport à Dieu se crée : une relation parent-enfant est désormais possible.

Un contenu proposé par Point-Théo

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Point-Théo

Un blog qui a pour objectif d’encourager et nourrir la réflexion biblique et théologique. Alimenté par plus de 40 auteurs, Point-Théo propose des contenus à destination des responsables et des chrétiens engagés souhaitant aller plus loin.

Derniers contenus du partenaire