Réflexion

Jésus, né d’une vierge… et alors ?

Si la doctrine de la naissance virginale est rejetée par nombre de théologiens contemporains, les évangéliques défendent encore sa véracité et son historicité.

Un contenu proposé par Point-Théo

Publié le 20 décembre 2020

Lire directement l’article sur Point-Théo

Depuis les premiers temps de l’Église, les chrétiens confessent par ces mots du Credo la conception surnaturelle du Seigneur Jésus. Si la doctrine de la naissance virginale est rejetée en masse par nombre de théologiens contemporains (Pannenberg, Moltmann, Lincoln), les évangéliques défendent encore sans ambiguïté sa véracité et son historicité ; les récits matthéen (Mt 1.18-25) et lucanien (Lc 1.26-38) ne laissant aucune place au doute. Force est de constater que « le miracle de la conception de Jésus est peut-être le plus vilipendé par l’incroyance, et le plus mal compris par les croyants eux-mêmes [1]» … Quel est donc le sens de ce miracle ? Que pouvons-nous en retirer en tant que chrétiens ?

Un signe de l’humanité et de la divinité du Christ

D’abord, la conception virginale est un signe qui met en évidence la pleine divinité et la pleine humanité de Jésus Christ. Dans les récits de l’annonciation, Jésus est appelé à la fois « Emmanuel, ce qui se traduit Dieu avec nous » (Mt 1.23), un titre divin qui renvoi à la prophétie d’Esaïe (Es 7.14 ; Mt 1.22), et « Fils de Dieu » (Lc 1.35), un titre humain associé au règne du Messie davidique (2 Sm 7.4-16 ; Lc 1.32-33). Jésus est pleinement humain, il est bien né d’une femme comme tout un chacun (Ga 4.4), mais son mode de génération nous indique qu’il n’est pas seulement humain puisqu’il a été conçu du l’Esprit Saint sans l’intervention d’un géniteur masculin (Mt 1.20). Oliver Crisp rappelle que « la doctrine traditionnelle de […]

Lire la suite sur Point-Théo

Vous pourriez aimer aussi

Evangile : quatre adaptations marquantes

Un film ne remplace pas la lecture de la Bible. Mais il ne faut pas pour autant ignorer les adaptations des évangiles à l’écran.

Un contenu proposé par Point-Théo

Le Sycomore, ou penser pour mieux traduire

L'objectif de la revue Le Sycomore, éditée depuis 1996 : nourrir la pensée des traducteurs et leur offrir des matériaux pour construire une bonne traduction.

Un contenu proposé par Point-Théo

Le pardon en trois dimensions

Le pardon est au cœur de notre vie chrétienne ; pourtant, ses contours semblent parfois incertains.

Un contenu proposé par Point-Théo

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Point-Théo

Un blog qui a pour objectif d’encourager et nourrir la réflexion biblique et théologique. Alimenté par plus de 40 auteurs, Point-Théo propose des contenus à destination des responsables et des chrétiens engagés souhaitant aller plus loin.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants