Réflexion

Les autorités civiles : au service de Dieu ou au service du diable ?

La Bible affirme clairement la souveraineté de Dieu, non seulement sur son peuple, mais aussi sur les nations païennes et ceux qui les gouvernent.

Un contenu proposé par Point-Théo

Publié le 26 juin 2020

Lire directement l’article sur Point-Théo

L’histoire montre que l’attitude des peuples envers leurs dirigeants est parfois extrême : certains rois ont été divinisés alors que d’autres ont été mis à mort par leur peuple. Au sein des démocraties modernes, l’opinion envers les élus va de l’amour quasi-aveugle jusqu’à la haine injurieuse. Parmi les chrétiens évangéliques, il n’est pas rare que ces opinions extrêmes soient « spiritualisées ». Ainsi, un président peut être porté aux nues par certains qui le considèrent comme un chef d’état « béni » et « élu » par Dieu. Pour d’autres, ce même individu sera considéré comme une figure quasi-diabolique, voire l’antichrist lui-même.

À première vue, les auteurs du Nouveau Testament semblent proposer un regard tout aussi contrasté sur les autorités civiles de leur époque, à savoir le gouvernement romain. Paul invite les chrétiens de Rome à se « soumettre aux autorités » car elles ont été « instituées par Dieu » et sont à son « service » (Rm 13.1-5). De son côté, l’Apocalypse invite les chrétiens d’Asie mineure à prendre conscience du caractère « diabolique » de l’Empire romain. Quel enseignement peut-on tirer de ce regard contrasté du Nouveau Testament sur les autorités civiles ?

Des autorités au service de Dieu

La Bible affirme clairement la souveraineté de Dieu, non seulement sur son peuple, mais aussi sur les nations païennes et ceux qui les gouvernent. « Dieu est roi sur les nations » (Ps 47.9) et les « peuples tremblent » (Ps 99.1). L’Empereur perse Cyrus est le « berger » et le « messie/oint » du Seigneur (És 44.28ss). Le Dieu de Daniel est celui « qui renverse les rois et qui établit les rois » (Dn 2.21). L’autorité de Pilate lui a été « donnée d’en haut » (Jn 19.11).

C’est sur cette base que Paul et Pierre invitent leurs lecteurs à « être soumis aux autorités » (Rm 13.1 ; Tt 3.1 ; 1 P 2.13-14). En Romains 13.1-7, Paul indique qu’il n’y a pas d’autorité qui n’ait pas été établie par Dieu : « toute autorité vient de Dieu » (Rm 13.1), elle fait partie de « l’ordre voulu […]

Lire la suite sur Point-Théo

Vous pourriez aimer aussi

Les Pères de l’Église et mon argent

Les Pères de l’Église décrivent l’Église comme une communauté dans laquelle les membres doivent être solidaires les uns des autres.

Un contenu proposé par Point-Théo

Non à l’Évangile de la performance

Tout indique que la vie de l’Église est taillée sur mesure pour les bien-portants.

Un contenu proposé par Point-Théo

L’Esprit de la Pentecôte

Nous regarderons ici comment Pierre, dans son discours restitué par Luc, donne sens à cet événement.

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Point-Théo

Un blog qui a pour objectif d’encourager et nourrir la réflexion biblique et théologique. Alimenté par plus de 40 auteurs, Point-Théo propose des contenus à destination des responsables et des chrétiens engagés souhaitant aller plus loin.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram