Les paraboles
LA BIBLE EN 50 PAGES

Les paraboles

La particularité de l’évangile est le nombre de paraboles racontées, qui en font un moyen privilégié de communication. Récit n° 33/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible

Publié le 3 janvier 2020

Auteur : Antoine Nouis

Jésus n’a pas inventé les paraboles, on en trouve dans le Premier Testament et dans des écrits non bibliques. La particularité de l’évangile est le nombre de paraboles racontées, environ une trentaine, qui en font un moyen privilégié de communication.

Les paraboles que raconte Jésus commencent par un récit ordinaire dans lequel interviennent une fracture, un dérapage, un élément d’extravagance qui attire notre attention. C’est le moment où le père offre une fête au fils qui l’a quitté, où le juge cynique cède à l’obstination de la veuve, où le propriétaire donne le même salaire au dernier qu’au premier, où le marchand offre tout ce qu’il possède pour une simple perle. Dans ce décalage, le monde ordinaire est mis en crise et le Royaume se dévoile comme un autre regard, insoupçonné, sur la réalité.

Un disciple est allé voir son maître pour se plaindre : « Tu nous racontes souvent des histoires, mais tu ne nous expliques jamais ce qu’elles veulent dire. » Le maître a répondu : « Que dirais-tu si je t’offrais un fruit, mais qu’avant de te le donner, je le mâchouillais ? »

En laissant à l’auditeur le soin de se laisser conduire par le récit, de s’identifier à tel ou tel personnage, d’être déplacé par les ruptures et les surprises de l’intrigue, la parabole ne l’enferme pas dans une interprétation figée, elle ouvre un espace à l’intérieur duquel il peut laisser cette histoire entrer en résonance avec sa propre histoire. Cette résonance évoque un accord, au sens musical du terme, entre la Parole évangélique et la vie de l’auditeur.

Notre cerveau est partagé en deux parties principales. Le cerveau gauche est celui de la rationalité, de l’analyse logique et de l’efficacité pratique alors que le cerveau droit est celui de l’émotion, de la sensibilité artistique et de la relation humaine. Le langage des paraboles s’adresse autant à notre cerveau droit qu’à notre cerveau gauche. Jésus l’utilise car il veut s’adresser à la totalité de notre vie, à notre raisonnement, mais aussi à notre cœur, à notre histoire et à nos passions.

L’exemple plutôt que la raisonnement

Dans les milieux anglo-saxons, on utilise fréquemment les initiales i.e. (id est, c’est-à-dire) et e.g. (exempli gratia, par exemple). On peut penser par un raisonnement abstrait ou en donnant des exemples. La Bible est pleine d’histoires, elle raisonne par exemples, elle évoque la notion de vérité comme histoire plutôt que de vérité comme système. Jésus n’est pas venu pour nous donner un enseignement nouveau, mais pour entrer dans notre histoire, c’est pourquoi il aimait raconter des histoires.

Sur le même thème

Le sermon sur la montagne

Le sermon sur la montagne

L‘évangile de Matthieu a rassemblé l’enseignement de Jésus en matière de vie chrétienne dans un texte intitulé le sermon sur la montagne. Récit n° 32/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible
La tentation de Jésus

La tentation de Jésus

Lors du baptême de Jésus, les cieux se sont ouverts et l’Esprit est descendu sur lui comme une colombe. Récit n° 31/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible
Le baptême de Jésus

Le baptême de Jésus

Les quatre évangiles sont d’accord pour faire commencer le ministère public de Jésus par la prédication du Baptiste. Récit n° 30/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible
Joseph

Joseph

Dans l’article précédent, nous avons souligné la foi de la mère de Jésus, il faut aussi évoquer celle de son père. Récit n° 29/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Regards sur la Bible

Regards sur la Bible vous propose de parcourir l’Ancien et le Nouveau Testament en 50 pages. Un blog animé par le théologien Antoine Nouis.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram Les dossiers thématiques de Regards protestants