Le vouloir et le faire. Volume 2, Les sources de l'éthique chrétienne Jacques Ellul

Les sources de l’éthique chrétienne

Le volume 2 de la série "Le vouloir et le faire" est une suite de la réflexion du théologien Jacques Ellul sur la morale chrétienne.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Publié le 25 janvier 2018

Ce texte, totalement inédit, est la seconde partie de l’ouvrage classique de Jacques Ellul Le Vouloir et le Faire. En dialogue critique avec Karl Barth et les barthiens, mais aussi avec Luther et Calvin, Reinhold Niebuhr ou Paul Ricœur, le professeur de Bordeaux déploie ici sa pensée éthique dans différentes directions : le rapport entre dogmatique et éthique ; la compréhension de la Bible comme un livre, non pas de réponses, mais de questions ; le motif de « l’analogie de la foi » comme grille de lecture des textes bibliques ; une approche dialectique du rapport entre Loi et Évangile ; la thèse d’une éthique sans obligation ni sanction ; le statut de l’amour dans l’éthique ; et le rapport entre relations longues et relations courtes.

Ces développements, toujours corrosifs et stimulants, enrichissent considérablement l’œuvre connue jusqu’alors de Jacques Ellul, en éclairant d’un jour nouveau son rapport singulier aux Écritures, qu’il considère comme les sources vives de l’éthique chrétienne.

Introduction et notes de Frédéric Rognon.

Commander l’ouvrage sur le site des Éditions Labor et Fides

Dans la même rubrique...

Jésus, le grand berger

Sur un chemin de foi, que signifie être mouton du grand troupeau ? La définition de la foi qui traverse ce récit repose sur plusieurs décalages. Explications du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Campus protestant

Sortir

Entre Pâques et Pentecôte, deux sorties extraordinaires, la « sortie d’Égypte» nous rappelle que nous avons en effet une culture singulière de la sortie. L’approche architecturale peut en donner quelques contours.

Un contenu proposé par Réveil

« J’peux pas, j’ai piscine »

La piscine de Bethesda (Jean 5, 2-8), lue et commentée par Michael Langlois, historien et bibliste

Un contenu proposé par Campus protestant

Pourquoi dit-on que Jésus est resté au tombeau trois jours et trois nuits ?

La tradition raconte que Jésus est resté trois jours et trois nuits au tombeau, bien qu’il y ait été mis le vendredi et soit ressuscité dimanche. Pourquoi ?

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Labor et Fides

Labor et Fides est aujourd’hui le principal éditeur protestant de langue française. Créé en 1924, Labor et Fides propose un catalogue inscrit dans des thématiques théologiques, protestantes, religieuses, éthiques, historiques, sociales et culturelles. Maison établie à Genève, elle a acquis son envergure dans les années 1950 à 1970 grâce à la publication en langue française des œuvres de grands théologiens et penseurs tels Karl Barth, Dietrich Bonhoeffer, Martin Luther ou encore Paul Tillich.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast