THÉOLOGIE

L’Homme précaire

Dans cet essai, Didier Travier, normalien et agrégé de philosophie, poursuit sa réflexion sur la foi amorcée dans "Une confiance sans nom" (Ampelos, 2017).

Un contenu proposé par Éditions Ampelos

Publié le 9 décembre 2021

Auteur : Aucun

La prière n’a plus grande signification dans une société largement sécularisée. Alors que beaucoup d’églises et de religions sont tentées par un repliement identitaire et une posture passéiste, l’auteur fait au contraire le pari de redonner place à l’esprit de prière en épousant et traversant l’athéisme contemporain. Il propose pour cela un fil conducteur et une méthode. Le fil conducteur : l’idée de précarité dont le mot partage avec celui de prière une étymologie commune et dont, s’il était besoin, la crise sanitaire nous a rappelé la pertinence actuelle. La méthode : une relecture du Notre-Père, sommé de répondre à notre propre question, comme il a jadis répondu à la question des disciples de Jésus, non plus celle de la manière de prier mais de la possibilité et du sens même de la prière.

Didier Travier (56 ans) est normalien (Ulm 1985) et agrégé de philosophie (1988). Il poursuit dans cet essai la réflexion sur la foi amorcée dans Une confiance sans nom (Ampelos, 2017), « un livre dense et original, tendu vers la recherche d’une nouvelle expression du christianisme » (La Croix).

Découvrez le livre sur le site des Éditions Ampelos

Dans la même rubrique...

Pourquoi un chrétien doit-il confesser ses péchés ?

Si Jésus Christ en a déjà payé le prix une fois pour toutes, pourquoi faut-il tout de même se confesser ? La réponse d'un théologien.

Un contenu proposé par 1001questions.fr

Etre père, c’est quoi ?

Être père, c’est être responsable de l’éducation et de la transmission. Mais c’est aussi aimer inconditionnellement à l’image de l’amour d’un Dieu que Jésus désigne comme un père. L'analyse du pasteur Louis Pernot.

Un contenu proposé par Regards protestants Vidéo

Dieu est-il nécessairement éternel ?

Cette question est peut-être saugrenue car, selon toutes les approches du divin, ce principe d’éternité est la fondation même du divin. Oui, mais pourquoi ?

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Est-ce le Saint-Esprit qui a dirigé les travaux de ceux qui ont arrêté le canon des Écritures ?

Le processus de « canonisation » a été long et complexe. Le Saint-Esprit était-il à l’œuvre ? La réponse d'un théologien.

Un contenu proposé par 1001questions.fr

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Éditions Ampelos

Les Éditions Ampelos sont une maison d’édition protestante, spécialisée dans l’édition et la réédition d’ouvrages historiques, philosophiques, économiques et théologiques sur les grands combats, mouvements et personnalités qui ont changé le monde par leur foi et leur spiritualité.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast