Notre Père qui est si mal traduit

En se réjouissant du changement de la traduction française du Notre Père, le pape a relancé le débat dans plusieurs langues européennes sur la question de la sixième demande.

Un contenu proposé par Protestinter

Publié le 24 février 2018

Auteur : Tom Henegahan

Lire directement l’article sur Protestinter

En anglais, dès les premières lignes le « Notre Père » sonne comme quelque chose d’ancien et d’immuable avec sa langue shakespearienne: « Our Father, who art in Heaven, hallowed be Thy name… » Mais dans d’autres langues, les mots de la prière enseignée par Jésus sont moins immuables ! Sous l’impulsion des catholiques romains, les francophones ont mis à jour la version prononcée au début de l’avent dernier (Les Suisses le feront à Pâques). Les Italiens en débattront cette année et les germanophones viennent de dire fermement «nein» à tout changement.

Les partisans des traductions mises à jour ont reçu un soutien de poids : le pape François. Ce dernier a, en effet, salué les modifications apportées au Notre Père en français. Mais une autre réforme promulguée par le pontife argentin donne aux hiérarchies des Églises locales un plus grand pouvoir en ce qui concerne comment les textes des prières en latin sont traduits. Ce ce qui a donné aux évêques allemands la liberté de refuser de suivre sa suggestion concernant le « Vater unser ». Bienvenue dans le monde confus des traductions catholiques, où s’entrechoquent la linguistique, la théologie, l’œcuménisme et les politiques de pouvoir, […]

Lire la suite sur Protestinter

Sur le même thème

Le Notre Père et la tentation

Le Notre Père et la tentation

Depuis le 3 décembre dernier, la récitation du Notre Père a un peu changé dans les paroisses. Mais cette nouvelle traduction n’est pas la seule possible.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
L'origine de la tentation...

L’origine de la tentation…

Les récents changement apportés au Notre Père ont suscités d'âpres discussions. D'où vient la tentation ? Est-ce Dieu qui l'envoie ou bien le tentateur ?

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui
Un "Notre Père" commun ?

Un “Notre Père” commun ?

La nécessité de « garder un texte œcuménique commun » pèse lourd dans les débats sur le ralliement des protestants à la nouvelle traduction de la prière enseignée par Jésus. Ce texte pourtant, n’a en fait, jamais été commun !

Un contenu proposé par Protestinfo

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinter

Établie en Suisse romande, l’agence de presse Protestinter porte un regard international sur la vie des Églises. Elle se définit comme un outil pour comprendre le rôle du christianisme et des autres religions dans un esprit œcuménique.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinter sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire