Pour une vie juste et généreuse

Pour une vie juste et généreuse

Dans son livre "Pour une vie juste et généreuse, grâce de Dieu et pratique de la justice", le pasteur Timothy Keller s’attache à démontrer l’interconnexion entre la grâce divine et la pratique de la justice sociale.

Un contenu proposé par Les cahiers de l'école pastorale

Publié le 14 novembre 2019

Lire directement l’article sur Les cahiers de l'école pastorale

Tout au long de son livre, il développe de nombreux exemples historiques de pratique de la justice par des individus et des communautés ayant apporté une transformation dans leur quartier, leur ville ou au-delà.

Fondateur en 1989 de l’Église presbytérienne du Rédempteur à New York, Keller est aussi le cofondateur et le président du réseau Rédempteur de Ville en Ville, qui a contribué à l’implantation de plus de 200 Églises dans 35 métropoles. Rendu célèbre par son livre « La raison est pour Dieu, la foi à l’ère du scepticisme », vendu à deux millions d’exemplaires et traduit en 25 langues, Keller publie des livres et d’autres ressources pour le ministère en milieu urbain. Depuis 2017, il se consacre à plein temps à CTC, enseignant et formant des implanteurs d’Églises et des étudiants en théologie en partenariat avec le programme Ministère Urbain du Séminaire de Théologie Réformé. Or, il paraît bien difficile de s’intéresser au rôle du chrétien dans la cité en ignorant les inégalités sociales criantes qui s’y trouvent.

Dans l’introduction de son livre, le pasteur Keller identifie les quatre types de lectorat ciblé :

  • De jeunes adultes occidentaux, ayant grandi dans la société de consommation et dont le souci émotionnel pour la justice sociale n’a pas, ou peu, d’incidence sur leur vie personnelle ;
  • Des chrétiens qui voient le combat pour la justice comme un danger susceptible de les […]

Lire la suite sur Les cahiers de l'école pastorale

Vous pourriez aimer aussi

Le regard de Dieu sur la ville : théologie biblique de la cité

Le regard de Dieu sur la ville : théologie biblique de la cité

Les chrétiens peuvent avoir une relation ambivalente à « la ville ». La ville attire certains autant qu’elle en rebute d’autres.

Un contenu proposé par Les cahiers de l’école pastorale
Pleurer sur la ville, aimer la ville

Pleurer sur la ville, aimer la ville

De nombreux chrétiens considèrent la ville comme un lieu de vie, de mouvement et de toutes sortes de possibles. Pour bien d’autres, c’est un lieu de mort, de danger et de péché.

Un contenu proposé par Les cahiers de l’école pastorale
Le bonheur de servir

Le bonheur de servir

Un article-témoignage de Pierre Jeuch pour encourager l’esprit de service dans la communauté chrétienne.

Un contenu proposé par Les cahiers de l’école pastorale

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Les cahiers de l’école pastorale

L’École Pastorale a pour objectif de contribuer à la formation pratique et au perfectionnement des pasteurs, principalement les pasteurs des Églises Baptistes et des Églises Libres. A travers ses Cahiers qui paraissent quatre fois par an, elle participe au développement de la théologie pratique au sein des Églises.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram