Quand l'art dit la résurrection

Quand l’art dit la résurrection

Des œuvres d'art autour de la résurrection analysées par le théologien Jérôme Cottin.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Publié le 13 avril 2017

Sept œuvres d’art célèbres du XVIe au XXe siècle (Ravenne, Grünewald, Cranach, Rembrandt, Van Gogh, Burnand, Dix), ainsi qu’une création originale du XXIe siècle (Valérie Colombel) autour de la résurrection, sont analysées d’un point de vue historique et esthétique, mais aussi biblique et théologique. Comment ces œuvres peuvent-elles conjuguer des interprétations fidèles des textes bibliques avec des créations visuelles qui souvent s’en écartent ?
Parmi ces huit réalisations artistiques, cinq ont été faites par des artistes de confession ou de culture protestantes, ce qui jette un démenti sur le prétendu désintérêt du protestantisme pour les arts visuels.
Au final, un passionnant parcours qui fait se croiser art et théologie, autour de l’événement fondateur du christianisme.

Jérôme Cottin est professeur de théologie pratique à la Faculté de théologie protestante de l’Université de Strasbourg. Il a publié entre autres « Catéchèse protestante et enseignement religieux » (2013) et « Spiritualité contemporaine de l’art » (2012) chez Labor et Fides.

Commander l’ouvrage sur le site des Éditions Labor et Fides

Dans la même rubrique...

La confession chez les protestants

Vous avez 3 minutes ? Les pasteurs François Bergouignan et James Woody vous proposent un apéritif théologique consacré à la confession.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

Qu’est-ce que les assemblées darbystes ou assemblées de frères ?

Issu d’une dissidence au sein de l’anglicalisme, le mouvement darbyste se caractérise par une approche littérale des textes bibliques, et par une très grande autonomie de ses assemblées.

Un contenu proposé par

Adam et Eve à l’apéro

Vous avez 3 minutes ? Les pasteurs François Bergouignan et James Woody vous proposent un apéritif théologique consacré à Adam et Eve.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

Les Réformateurs et la Bible : la sola scriptura

Que signifient ces deux mots latins que l’on peut traduire par : l’Écriture seule ? Par le mot : Écriture, on entend la Bible, le texte de référence en matière de foi de tous les chrétiens. Ce n’est pas la Bible qui est une originalité de la Réforme, mais le mot » seule ».

Un contenu proposé par Musée protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Labor et Fides

Labor et Fides est aujourd’hui le principal éditeur protestant de langue française. Créé en 1924, Labor et Fides propose un catalogue inscrit dans des thématiques théologiques, protestantes, religieuses, éthiques, historiques, sociales et culturelles. Maison établie à Genève, elle a acquis son envergure dans les années 1950 à 1970 grâce à la publication en langue française des œuvres de grands théologiens et penseurs tels Karl Barth, Dietrich Bonhoeffer, Martin Luther ou encore Paul Tillich.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast