réflexion

Quelle place donner aux enfants dans la communauté de la foi ?

Sont-ils l’Église d’aujourd’hui ou celle de demain ? Comment, concrètement, les accompagner dans l’épanouissement et l’affirmation de leur foi ?

Un contenu proposé par Les cahiers de l'École pastorale

Publié le 3 novembre 2021

Lire directement l’article sur Les cahiers de l'École pastorale

Les enfants sont-ils l’Église de demain ou celle d’aujourd’hui ? Un enfant de croyants a-t-il une place à part dans l’Église ? A-t-il des avantages en matière de foi, et si oui lesquels ? Quel regard théologique et quelle attention spécifique l’Église doit-elle lui porter ? Enfin, quel rôle l’Église et les parents ont-ils dans son accompagnement vers une foi personnelle et engagée ?

L’ecclésiologie professante insiste, à juste raison, sur l’idée que « l’on ne naît pas chrétien, on le devient » Cette formule, reprise de Tertullien (env. 150-220), rejette fermement l’idée d’une quelconque hérédité de la foi chrétienne, et de tout lien automatique entre le lieu de naissance et le statut spirituel de la personne (contre la chrétienté). La tradition, qu’elle soit familiale ou culturelle, ne saurait donc suffire à la transmission du statut de « chrétien » chez l’enfant. L’idée contraire demeure pourtant assez répandue, même au sein du protestantisme. Par exemple, Jean Calvin a écrit que la « semence » de la foi et de la pénitence est plantée dans le cœur des enfants engendrés de chrétiens par l’opération secrète du Saint-Esprit (IRC IV 16, 20). Pour lui, ainsi que pour la tradition réformée, ces enfants appartiennent dès lors au corps de Christ. Ils sont comptés comme membres du peuple de Dieu (IRC IV, 16, 22). Certes, ceci ne signifiait pas nécessairement pour Calvin que les enfants de croyants étaient nécessairement sauvés. Quoi qu’il en soit, cette théologie reste étrangère aux traditions des Églises de professants.

Selon les résultats d’un sondage réalisé en ligne par le Comité de réflexion théologique (CRT) de la FEEBF en […]

Lire la suite sur Les cahiers de l'École pastorale

Dans la même rubrique...

Le dieu de l’islam est-il celui des chrétiens ?

De l'emploi du nom "Allah" par certains chrétiens à l'évocation de Jésus dans le Coran, les ponts entre l'islam et le christianisme sont nombreux.

Un contenu proposé par Croire et vivre

Le pardon, un long processus

Le pardon, vaste sujet ! Il nous est tous arrivé de vouloir pardonner à quelqu’un qui nous a fait souffrir, mais ce n’est pas facile.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

Les Évangiles sont-ils fiables ?

Un ouvrage qui plaide en faveur de la fiabilité des Évangiles, l’idée n’étant « pas de prouver que les Évangiles sont véridiques, mais de démontrer qu’il est possible de leur faire confiance de manière rationnelle ».

Un contenu proposé par Blog de la librairie Jean Calvin

Le dieu trinitaire, un mystère nécessaire

La Trinité : mystère futile ou réalité essentielle ? L'auteur David Brown creuse la question.

Un contenu proposé par Croire et vivre

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Les cahiers de l’École pastorale

L’École pastorale a pour objectif de contribuer à la formation pratique et au perfectionnement des pasteurs, principalement les pasteurs des Églises baptistes et des Églises libres. A travers ses Cahiers qui paraissent quatre fois par an, elle participe au développement de la théologie pratique au sein des Églises.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast