Et si je prenais (enfin) du temps pour moi ?

Et si je prenais (enfin) du temps pour moi ?

C’est la rentrée ! Cette fois, c’est décidé, vous ne vous laisserez plus happer par le quotidien/le travail/les autres et vous avez décidé de garder du temps pour vous. Une belle résolution, mais peu facile à tenir sur la distance… Alors, comment faire ?

Un contenu proposé par Inspirations

Publié le 5 septembre 2017

Auteur : Laurence Roux-Fouillet

Peut-être êtes-vous comme moi, ce que vous avez le plus apprécié au cours de vos vacances, c’est de pouvoir gérer librement votre temps, sans contraintes ni obligations. Ce fut sans doute l’occasion d’expérimenter des choses que vous n’aviez pas faites depuis longtemps : faire du sport, décorer votre maison, vous adonner à un loisir créatif que vous adorez…ou tout simplement ne rien faire. Quand on « reprend le collier », l’envie se fait impérieuse de garder un peu de ce rythme, tant il nous fait du bien. Une envie qui peut devenir réalité, pour peu que l’on pose quelques préalables.

Tout d’abord, acceptez que ce temps « pour vous » soit réellement à vous. En coaching, on découpe nos temps de vie en cinq domaines : le temps pour le travail (ou les activités), le temps pour les amis, le temps pour le couple, le temps pour la famille et le temps pour soi. Ce dernier domaine ne se confond pas avec les trois qui le précèdent. Il est tentant de prendre un RTT pour écluser les courses des fournitures scolaires, ou de planifier un week-end à deux en amoureux. C’est bien, mais ça n’est pas du temps pour soi… Le temps pour soi n’est qu’à soi. Egoïste ? Peut-être, mais souvent vital… On en ressort généralement apaisé, ressourcé et heureux. Un bien-être nécessaire à notre équilibre comme aux bonnes relations avec nos proches.

Donc, soyons réalistes, ce temps à dégager fonctionne sur le principe des vases communicants : il empiète forcément sur celui qui était auparavant consacré aux autres. Il faut donc le traquer et le préserver, sans culpabilité. Une règle simple : on trouve facilement un quart d’heure à une demi-heure pour soi au cours d’une journée. S’il vous faut une heure, c’est à l’échelle d’une semaine qu’il faudra la débusquer. Et s’il vous faut une demi-journée, c’est dans un mois qu’il faudra la caler. Acceptez de déléguer : qui dans votre entourage va prendre en charge (un peu) de ce dont vous vous occupiez ?

Ceci posé, si vous êtes assailli d’idées à propos de ce que vous auriez envie/besoin de faire, appliquez-vous un principe simple : choisir ce qui vous fait plaisir. Et par là on entend « réellement plaisir ». Inutile de vous inscrire au club de gym si vous y allez par devoir (« J’ai 3 kilos à perdre et/ou mon médecin m’a dit de me bouger »), ou pour faire plaisir à votre cousine (« Tu vas voir, tu vas adorer ma prof de Pilates »). Le temps pour vous est pour vous. Et tout ce qui représente une contrainte risque d’être rapidement abandonné, même si vous y avez mis le prix.
Rendez vous au prochain forum des activités de votre ville, ou interrogez votre mairie pour trouver le cours de dessin, l’atelier de patchwork, le club photo ou le cours de musique que vous avez toujours rêvé suivre. Si vous vous sentez de vous motiver seul (mais rien ne devrait être une contrainte), prenez un abonnement à la piscine, au ciné, à la bibliothèque… Et s’il s’agit d’une activité bien-être individuelle, identifiez le(s) professionnel(s) dont vous aurez régulièrement besoin : prof de méditation, esthéticienne aux doigts de fée, masseur… Allez sur les forums ou groupes Facebook de votre ville pour repérer les bonnes recommandations.

A présent, la bataille à mener est celle de votre agenda. Pas plus que vous ne faites faux bond à votre dentiste, ne lâchez pas votre prof de dessin ou votre réflexologue. Le temps pour soi est bloqué dans l’agenda comme n’importe quelle autre activité. C’est « non négociable ». Prévenez votre entourage !

Vous manquez vraiment de temps ? Economisez sur les trajets. Privilégiez la proximité, les activités dans votre quartier – ou autour de votre travail – où vous pourrez vous rendre à pied. Et si décidément rien ne rentre dans votre emploi du temps, optez pour des activités que vous pouvez suivre en ligne, depuis chez vous : vidéos, tutoriels, cours en ligne… Vous n’avez plus aucune excuse !

Ne culpabilisez pas de vous faire du bien. D’ici peu, nous nous pencherons sur la manière de consacrer (aussi) du temps aux autres !

Et si la rentrée est déjà bien chargée, je vous invite à relire certains des articles de ce blog :
– Travail : comment se remotiver à la rentrée
– Les 5 applis qui vous rendent la vie plus facile
– Tout est bon dans la sieste !

Découvrez d’autres contenus sur le blog Inspirations

Dans la même rubrique...

Que faire dans son jardin en automne ?

L'invité de Phare FM, responsable d’une jardinerie dans le Grand Est, nous donne de bons conseils pour nos plantes !

Un contenu proposé par Phare FM

Et si on retrouvait l’estime de soi ?

« Je n’y arriverai jamais », « de toutes façons, je suis nulle », « je ne sais rien faire »… Ces petites phrases vous tournent dans la tête. Et si, au lieu de les entendre et de les laisser apparaître si souvent, vous trouviez une façon de les dépasser ?

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

Allo, tu m’écoutes ?

La communication dans un couple, forcément terrain miné ? Pas tout à fait...

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Inspirations

Inspirations est un blog qui respire l’air du temps, pour mettre de la bonne humeur, de la légèreté et du mieux-être dans la vie de tous les jours. Il a les pieds sur terre et la tête dans les étoiles et collecte expériences, conseils, réflexions et bonnes idées, avec un supplément d’âme. Quête de soi et quête de sens y sont indissociables.

Derniers contenus du partenaire

Les partenaires de Regardsprotestants