Pédagogie scoute

Depuis ses origines, le scoutisme donne une part importante au jeu. Non pas par simple plaisir ludique, mais parce que le jeu constitue l’un des axes de la méthode pédagogique scoute : savoirs, savoir-faire et savoir-être se construisent aussi par le jeu.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 12 avril 2017

Auteur : Gérald Machabert

Les parents de Louveteaux et d’Éclaireurs le savent bien : c’est à la couche de boue sur les vêtements au retour du week-end que l’on mesure la satisfaction de ses enfants ! Non pas que le scoutisme soit une école du manque d’hygiène, au contraire, mais plutôt parce que les traces de boue sont le signe que nos enfants ont joué et pris du plaisir en dépit des conditions météorologiques. Ainsi, ma fille aînée garde, parmi ses meilleurs souvenirs de scoutisme, le camp d’été du centenaire en Franche-Comté, en 2011. Jugez-en plutôt : quinze jours de camps et deux matinées sans pluie, seulement ! Mais elle a vécu intensément les grands jeux rassemblant plusieurs centaines d’enfants de son âge, et sait depuis : faire des nœuds, monter une table à feu, organiser un camp de patrouille, etc. À travers des jeux, des olympiades, des concours, des veillées, etc. – autant d’instants ludiques – elle a acquis un grand nombre de savoirs et de savoir-faire… Mais quelques années plus tard, alors qu’elle a organisé le mini-séjour de trois jours de sa patrouille (visites, transport, vie d’équipe…), je sais qu’elle a aussi acquis, au fil de ces années de jeu, d’indéniables savoir-être !

Ce n’est pas pour rien que, dans le projet éducatif des Éclaireuses et Éclaireurs unionistes de France, le jeu apparaît en deuxième position dans la présentation de la méthode scoute unioniste, juste derrière la vie en groupe ! Les deux vont de pair. Par le jeu, la socialisation des enfants devient une évidence. Par le jeu, la transmission se fait entre pairs, les plus jeunes apprenant naturellement des plus âgés. Enfin, par le jeu, chacun peut expérimenter ses limites, mais aussi les dépasser !

Presse régionale protestante

Retrouvez d’autres articles de Paroles Protestantes Paris sur le site de la Presse régionale protestante.

Dans la même rubrique...

J’ai testé : la fabrique de chocolat

Besoin d’idée pour occuper les plus jeunes pendant les vacances ? Cap sur la Porte Maillot, à Paris, où s’est installée une chocolaterie rêvée que l’on visite avec des yeux gourmands.

Un contenu proposé par Inspirations

Qui a dit que le 3e enfant « ça passe comme une lettre à la poste » ?

À chaque nouvel enfant, les même dictons maison : le premier bébé, c’est censé être facile parce qu’on en n’a qu’un, le deuxième c’est censé être facile parce qu’on est plus prise au dépourvu, et le troisième… Ce n’est même pas un sujet !

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

Quand le deuil d’un tout-petit nous rapproche les uns des autres

La période qui suit la douloureuse perte d’un bébé au sein de la famille peut se révéler créatrice de liens forts entre les membres endeuillés.

Un contenu proposé par Family

Le sens des traditions : le premier avril et ses poissons

Les origines étonnantes de cette coutume, à la fois populaire et bon enfant.

Un contenu proposé par Le bal littéraire des sardines

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast