Réussir une fête sans se ruiner

Réussir une fête sans se ruiner

Pas envie ou pas les moyens de dépenser beaucoup d’argent pour organiser une fête ?

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 31 juillet 2019

Auteur : Fabienne Delaunoy

C’est possible tout en faisant plaisir, en gardant convivialité et amusement.

Selon les habitudes et les envies, des pistes existent, sans forcément passer pour un radin. Le principe de l’auberge espagnole est de plus en plus répandu : on invite ses amis et connaissances chez soi tout en leur proposant d’apporter quelque chose à manger ou à boire. Ainsi, on peut aussi découvrir les talents culinaires et les spécialités des autres.

Si on veut inviter beaucoup d’amis mais que tout le monde ne peut pas rentrer dans le salon, une solution est l’échange de services. Par exemple, troquer le prêt de la salle paroissiale contre la refonte du site Internet de la paroisse (qui aurait dû payer un professionnel). À condition d’avoir des compétences intéressantes… Si vraiment personne ne veut troquer vos compétences contre le prêt d’une salle, il existe d’autres moyens de faire des économies.

Demander aux invités de se déguiser selon un thème choisi à l’avance permet d’assurer l’ambiance sans surcoût pour vous. Lancer une cagnotte en ligne auprès des invités n’est plus si anodin : des sites Internet comme leetchi.com ou le lepotcommun.fr se sont créés. Pour la décoration, la réutilisation, le recyclage ou l’achat sur des sites de vente d’objets d’occasion peut soulager le porte-monnaie. Enfin, une des pistes est de faire la fête à l’extérieur.

En Alsace, surtout pendant les beaux jours, de nombreuses fêtes sont organisées par les associations ou communes (bal populaire, corso fleuri, fête de la cerise, etc.) et la plupart sont gratuites. Plus rare, oser s’inviter dans la fête d’un autre (mariage, anniversaire, fête de fin d’études, etc.) et ramener ses amis. Mais les adeptes de cette pratique sont souvent considérés comme des pique-assiettes… Le plus important dans une fête, n’est-ce pas la bonne humeur et le plaisir d’être ensemble ?

Sur le même thème

« La fête, un univers de transgression autorisée »

« La fête, un univers de transgression autorisée »

Trois questions à David Le Breton, sociologue et auteur de nombreux ouvrages.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Pourquoi faisons-nous la fête ?

Baptêmes, mariages, fêtes de villages, festivals en tous genres ou autres… la période estivale est particulièrement propice aux fêtes.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Bonne fête de la musique !

Bonne fête de la musique !

A l'occasion de la fête de la musique, retrouvez les artistes mis à l'honneur ces derniers mois sur Regards protestants !

Un contenu proposé par Regards protestants

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 45 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire

7e convention du Forum protestant