Andrae Crouch… le Gospel dans la peau et dans les tripes !

Andrae Crouch… le Gospel dans la peau et dans les tripes !

Il y a 5 ans, le 08 janvier 2015, décédait Andrae Crouch. Ce pasteur était aussi un immense artiste qui a influencé l’ensemble de la musique chrétienne contemporaine.

Un contenu proposé par ArtSpi'in

Publié le 10 janvier 2020

Auteur : Jean-Luc Gadreau

Andrae Crouch était également connu pour son travail avec Michael Jackson ou Madonna.

Andraé Crouch, qui est décédé à l’âge de 72 ans, était sans doute le plus grand chanteur de gospel de sa génération ainsi qu’un arrangeur vocal, un auteur-compositeur, et un chef de chœur extrêmement estimé. Bien qu’il ait été mieux connu du grand public pour son travail de choriste sur le tube de Michael Jackson Man in the Mirror (1988), Like a Prayer de Madonna (1989) et la bande originale du film de Disney The Lion King (1994), sa passion allait avant tout vers la musique qui lui permettait d’exprimer sa foi et pour le travail moins glamour de pasteur et d’enseignant dans son Église natale de Pacoima, un quartier de la ville de Los Angeles, en Californie, situé dans la vallée de San Fernando.

Andrae Crouch a été inspiré autant par la pop, le rock et le R&B contemporains que par le gospel traditionnel, et sa carrière d’interprète a pris son envol paradoxalement dans les Églises « blanches ». Par conséquent, pour certains puristes de la musique gospel, il semblait moins authentique que des contemporains plus traditionnels comme James Cleveland, qui jouaient presque exclusivement au sein de leur propre communauté.

Selon sa biographie, Through It All (1974), Andrae et sa sœur jumelle Sandra sont nés à Compton, Los Angeles, de Benjamin et Catherine Crouch, qui étaient actifs dans l’Église pentecôtiste de Dieu en Christ. Leur père, un prédicateur qui dirigeait aussi une entreprise de nettoyage locale, a déménagé avec la famille dans la vallée de San Fernando en 1951 où il a établi la Christ Memorial Church, initialement dans un garage.

Alors qu’il était au lycée de San Fernando, Crouch a mis en place la chorale de l’Église qui était en pleine expansion. C’est ainsi qu’il a commencé à se produire avec Sandra avec un groupe de sept personnes, COGICS, les Church of God in Christ Singers, dans lequel on trouvait notamment l’une des grandes artistes du label Motown, Gloria Jones, et le futur organiste de légende, Billy Preston. Après avoir quitté l’université, Crouch a été employé par l’organisation évangélique Teen Challenge, qui aidait à la réhabilitation de toxicomane et de membres de gangs. Il y forme d’ailleurs, assez logiquement, une chorale d’ex toxicos et écrit des chansons pour réconforter et encourager les adolescents en difficulté qu’il conseillait.

Plus tard, avec des membres de son Église, et épaulé par Sandra ils forment le groupe Andraé Crouch and the Disciples et en 1969, signent sur le label chrétien important Light Records. Le groupe prend vite de l’importance au cœur de ce que l’on appelle communément le Jesus Movement, alors que des jeunes chrétiens, influencés par les changements culturels des années 1960, expérimentaient de nouvelles formes d’Églises et de cultes. Bien que les chansons de Crouch aient été influencées par la pop, la soul et le funk de l’époque, il n’a jamais atténué son message afin de s’intégrer. Ses chansons les plus connues, telles que The Blood Will Never Lose Its Power et Jesus Is the Answer, étaient aussi directes que n’importe quel sermon émanant de la chaire. Sa musique était caractérisée par des rythmes ponctués, des inversions d’accords, le placement dynamique des voix et des examens francs et sans concessions autours d’enseignements bibliques par rapport à ses propres luttes et échecs (un peu à la façon d’un autre artistique mythique de l’époque, Keith Green).

Il considérait que la musique lui était venue comme un don de Dieu lorsqu’il avait 11 ans – il n’a jamais eu de leçons formelles ou appris à lire la musique – et il lui était difficile de s’adapter aux visions des autres. « Il n’a jamais joué deux fois le même accord« , a déclaré Billy Maxwell, son producteur et batteur de longue date, également membre du groupe légendaire Koinonia, « En fait, il n’a même pas joué le même accord une seule fois ».

Le dernier album avec the Discipes fut Live in London (1978), après quoi il enregistra principalement en tant qu’artiste solo. Des tentatives ont été faites à la fin des années 70 et au début des années 80 pour l’établir comme un artiste « crossover » (lui faisant « traverser » la frontière entre la musique dite chrétienne et le marché séculier) mais, comme souvent dans ces cas-là, cela l’a conduit à être considéré comme trop séculier pour le marché chrétien et trop chrétien pour le marché séculier. En 1982, il a été arrêté pour possession de cocaïne… Bien que l’accusation ait rapidement été abandonnée, l’incident a terni sa réputation auprès des acheteurs de disques chrétiens.

En 1995, après la mort de ses parents, il prend la relève en tant que pasteur principal de la Christ Memorial Church et sa carrière d’enregistrement est reléguée au second plan. Entre cette date et sa mort, il n’y aura que cinq albums, dont deux seulement seront des originaux.

Il recevra au cours de sa carrière sept Grammy Awards. Sa chanson, Heaven Belongs to You, figurera sur la bande originale de La Couleur Pourpre (1985), et sera nominée aux Oscars. Son nom a été gravé sur le Hollywood Walk of Fame en 2004. Enfin, en 2009, sa chanson Soon and Very Soon a été interprétée par sa chorale lors des funérailles de Michael Jackson. Elle reste d’ailleurs, aujourd’hui encore, un hymne traduit dans de nombreuses langues et chanté dans de nombreuses Églises protestantes dans le monde entier.

Sur scène, il pouvait être profondément sérieux et ponctuer ses chansons de témoignages, de louanges et d’exhortations dans le pur style gospel. Hors scène, il était parait-il un fidèle ami sympathique et drôle et il passait beaucoup de son temps à aider des artistes moins connus.

Andraé Edward Crouch, chanteur, auteur-compositeur et arrangeur,  né le 1er juillet 1942 ; décédé le 8 janvier 2015

Vous pourriez aimer aussi

« Oh Mary don’t you weep », le gospel du mois

Au programme de l'émission Le gospel du mois : "Oh Mary don’t you weep", "Ho Marie ne pleure pas".

Un contenu proposé par Radio Grille Ouverte
Il était une FOI… Keith Green

Il était une FOI… Keith Green

Retour sur la carrière musicale de Keith Green, auteur-compositeur, qui n'a eu de cesse de partager sa foi chrétienne à travers ses albums et ses concerts.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

Kanye West se consacre au « gospel »

L’annonce a été faite sur Twitter. Kanye West, star du rap américain et époux de Kim Kardashian, change de registre et quitte la « musique profane » pour se consacrer au gospel.

Un contenu proposé par Info Chrétienne
"Amazing grace"

« Amazing grace »

Au programme de l'émission Le gospel du mois : "Amazing grace", l'un des cantiques chrétiens les plus célèbres dans le monde anglophone.

Un contenu proposé par Radio Grille Ouverte

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

ArtSpi’in

Cinéma, culture, sport, spiritualité, société… Autant de sujets de prédilection du blog de Jean-Luc Gadreau, ArtSpi’in. Jean-Luc Gadreau est pasteur, auteur, mais aussi attaché de presse du Jury œcuménique au Festival de Cannes.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants