Anna Dess se plie en quatre !

Anna Dess se plie en quatre !

Musicienne, dessinatrice… Anna Dess est une artiste aux multiples talents. Elle vient de publier son deuxième album de bande dessinée, tendre, original et précieux. Rencontre avec l’auteur.

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 27 octobre 2015

Anna, en quelques mots, est-ce que vous pouvez vous présenter à nos lecteurs ?
J’aime raconter des histoires où se mêlent musique, poésie, illustration, bande-dessinée, peinture pour le plus grand plaisir des sens. Régulièrement vous pouvez retrouver une de mes histoires en BD dans le journal.

Vous avez publié il y a deux ans (2013) une BD par laquelle vous racontiez des histoires en 4 cases. Votre personnage est un double de vous-mêmes mais enfant. Vous publiez aujourd’hui le second volume de ces histoires. Comment vous est venue l’idée de ce format, de ce personnage ?
Mon personnage Ana Dess est mon reflet. Elle regarde le monde avec ses yeux d’enfants. C’est plus facile pour moi de la faire parler. Elle joue de sa naïveté, pose des questions simplistes et finalement nous conduit à la réflexion et au rire.
L’exercice du strip (4 ou 3 cases) n’est pas facile. Il faut être concis et véhiculer un seul message : en 4 cases, des pensées diverses et variées sur l’Homme et ses loisirs ; ce qui le rend triste ou perplexe ; ce qui le fait rire, réagir ou ce qui le rend fou.

Pas facile de dire quelque chose d’important sur l’homme, le monde, la planète en si peu de temps. Comment vous y prenez-vous ? Avez-vous une recette ? Cherchez-vous d’abord l’humour ? Le contraste ? La légèreté ? Le cynisme ?…
Non pas facile ! Mais ça m’oblige à dire l’essentiel. Je n’ai pas de recette magique mais plutôt de multiples inspirations. Je n’écris pas seule et c’est plus facile de se mobiliser à plusieurs autour d’une même idée. Le plus important est le message. Je ne cherche pas à être moralisatrice, mais je veux amener à la réflexion par l’humour, le cynisme… En tant qu’artiste je veux me sentir utile. Les messages que je véhicule ont pour but de bousculer, de réveiller. J’ai besoin de faire tomber les barrières, déclasser, décloisonner : les arts, la pensée, les idées…

Vous avez organisé un grand événement bande dessinée chez vous cet été. Pouvez-vous nous en dire un mot ?
Monsieur Rudy (co-auteur) et moi-même sommes à l’initiative de ce projet. Nous avons créé une association dans notre village de 900 habitants Montseveroux (dans l’Isère), avec comme objectif de faire découvrir cet univers dans notre contrée ! Le 12 juillet a eu lieu le 1er Festival de BD et d’illustration de Montseveroux, avec 15 auteurs invités. Toutes les générations pouvaient nous rejoindre pour découvrir nouveautés et originalités ; se faire dédicacer un album, et vivre ensemble un moment de partage et convivialité. Il y avait une librairie, des animations durant la journée, des ateliers de dessins. La cour du château médiéval (13ème siècle) offrait un cadre adéquat pour se réunir et profiter du bon temps.

Comment peut faire le lecteur pour acheter votre album ? Et comment peut-il suivre au quotidien vos dessins ?
Vous pouvez acheter sur ma boutique en ligne mes BDs (https://www.etsy.com/shop/AnaDessBoutique). Vous les recevrez dédicacées !
Vous pouvez me suivre en vous inscrivant à ma newsletter sur mon site : http://www.anadess.com
Suivre mes publications sur mon blog : http://www.anadess.com/blog/ Et sur les réseaux sociaux : https://www.facebook.com/AnaDess

Dans la même rubrique...

« The Spy », l’histoire vraie d’un espion israélien en Syrie

"The Spy" est une mini-série d’espionnage passionnante qui vient d’arriver sur Netflix.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Le retour du disque vinyle ?

Partout, les médias semblent affirmer que le disque vinyle fait son grand retour. Pourtant les disquaires indépendants, comme les artistes peinent à y trouver leur compte.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

Adieu les cons… pour apprendre à dire « Je t’aime ! »

Après "Au revoir là-haut", "Bernie", ou "9 mois ferme", le nouveau film d'Albert Dupontel - "Adieu les cons" - sort ce mercredi 21 octobre au cinéma.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

Mémoires

André Trocmé (1901-1970), pasteur, Juste parmi les nations, est l’une des personnalités religieuses françaises du XXe siècle les plus connues pour son action et son rayonnement, notamment au cours des années 1940.

Un contenu proposé par Labor et Fides

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast