#Cannes2017 - Un Jury œcuménique en transition

#Cannes2017 – Un Jury œcuménique en transition

Depuis 1974, le Jury œcuménique est invité par le Festival de Cannes à remettre un prix à un film de la compétition officielle. L'édition 2017 voit une nouvelle équipe prendre la relève !

Un contenu proposé par ArtSpi'in

Publié le 17 mai 2017

Auteur : Jean-Luc Gadreau

2017 est une date importante pour le Festival de Cannes puisqu’elle marque 70 ans de cinéma sur la Croisette. Un Festival pas tout à fait comme les autres cette année… Mais pour le Jury œcuménique, présent à Cannes depuis 1974, cette édition sera aussi différente avec d’importants changements.

SIGNIS et INTERFILM, 2 structures respectivement catholique et protestante, nomment un jury composé de six membres, issus de cultures et de pays différents. Ces jurés, renouvelés chaque année, sont compétents dans le domaine du cinéma comme journalistes, critiques, théologiens, chercheurs, enseignants… Ils sont membres de l’une des Églises chrétiennes et sont ouverts au dialogue interreligieux. Ils se réunissent à diverses reprises durant le Festival, analysent, commentent les films et délibèrent en toute indépendance.

Depuis de nombreuses années, Denyse Muller pour Interfilm et Jos Horemans pour Signis assuraient la coordination de ce Jury. Mais cette année la relève est prise par Serge Molla et Theo Peporte. Des changements importants donc qui donneront sans doute de nouvelles couleurs ou orientations dans les années à venir. Mais pour 2017, Signis et Interfilm ont tenus à honorer Denyse Muller et Jos Horemans en leurs demandant d’être membres du Jury. À leurs côtés, quatre autres invités :

  • Gaëlle Courtens, journaliste. Elle est l’éditrice de l’agence de presse Nev-Notizie Evangelische et responsable de presse de la Fédération des Églises protestantes en Italie.
  • Andreas Engelschalk, pasteur de l’Eglise évangélique en Rhénanie (Allemagne)
  • Benjamin Lorenzo Sanchez, réalisateur espagnol et scénariste de films, auteur et metteur en scène de théâtre et créateur de spots publicitaires.
  • Valérie de Marnhac, a travaillé durant 20 ans dans la presse et fait aujourd’hui partie de SIGNIS Paris, pour qui elle anime des ciné-débats.

Le Jury œcuménique propose un regard particulier sur les films. Il distingue des œuvres de qualité artistique qui sont des témoignages sur ce que le cinéma peut révéler de la profondeur de l’homme et de la complexité du monde.

Il attire l’attention sur des œuvres aux qualités humaines qui touchent à la dimension spirituelle de notre existence, telles que justice, dignité de tout être humain, respect de l’environnement, paix, solidarité, réconciliation…

Dans ses choix, le Jury œcuménique montre une grande ouverture aux diversités culturelles, sociales ou religieuses.

A la fin du Festival, lors d’une cérémonie officielle dans le Palais des Festivals, le Jury remet son prix en présence d’invités officiels, de la presse et des réalisateurs primés. Depuis 1974, le Jury œcuménique a attribué 45 prix et 56 mentions spéciales et présente, sans doute, l’un des plus beau palmarès du Festival de Cannes.

+ d’infos sur le site du Jury œcuménique

Découvrez d’autres contenus sur le blog ArtSpi’in

Sur le même thème

#Cannes2017 - Chuuut... Wonderstruck !

#Cannes2017 – Chuuut… Wonderstruck !

Retour de Todd Haynes sur la Croisette, après Carol en 2015, il présente Wonderstruck, un magnifique conte original et métaphorique.

Un contenu proposé par ArtSpi’in
#Cannes2017 - Une "belle" faute d'Amour

#Cannes2017 – Une “belle” faute d’Amour

Plus qu’un drame amoureux, le premier film en compétition à Cannes cette année est un véritable drame sociétal. Dans "Faute d'Amour", le cinéaste russe Andrey Zvyagintsev dépeint une société individualiste et égocentrique.

Un contenu proposé par ArtSpi’in
#Cannes2017 - Une ouverture déroutante avec Les fantômes d'Ismaël

#Cannes2017 – Une ouverture déroutante avec Les fantômes d’Ismaël

Les fantômes d’Ismaël, le nouveau film d’Arnaud Desplechin, qui sort d'ailleurs aujourd'hui aussi sur les écrans français, ouvre les festivités, hors compétition !

Un contenu proposé par ArtSpi’in

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

ArtSpi’in

Cinéma, culture, sport, spiritualité, société, Internet… Autant de sujets de prédilection du blog de Jean-Luc Gadreau, ArtSpi’in. Jean-Luc Gadreau est pasteur, mais aussi musicien, auteur, membre du jury œcuménique du cinéma, ambassadeur du SEL, directeur de l’EBCAM (École Baptiste de Communication, Arts, Multimédia) et supporter du PSG.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants