reine

Catherine de Médicis

Céline Borello signe ici un beau portrait, dans un format très appréciable et accessible au grand public permettant au curieux d’entrer dans l’histoire de France pour qu’à la fin sa vision de cette grande dame en ressorte changée.

Un contenu proposé par Blog de la librairie Jean Calvin

Publié le 4 mars 2021

Lire directement l’article sur Blog de la librairie Jean Calvin

Rares sont les femmes à avoir eu autant de pouvoir au sein de la France d’ancien Régime. Catherine de Médicis, issue d’une riche famille vénitienne atteint, presque malgré elle, les plus hautes sphères du royaume de France. Son parcours atypique, mouvementé et incroyablement pérenne en a fait une personnalité majeure de l’histoire de France. En effet, rien ne prédestinait Catherine de Médicis à devenir successivement dauphine, reine, veuve, régente et mère de trois monarques, étant donné que sa famille, bien que l’une des plus riche d’Italie, ne possédait aucune noblesse de sang, élément quasi indispensable dans les unions de l’époque. Petite fille de Laurent de Médicis, dit le Magnifique, elle grandit en Italie dans un contexte de jeux de pouvoirs complexes, notamment à Venise, où plusieurs familles se disputent la gouvernance de la ville.

Le premier chapitre de l’ouvrage revient sur des éléments de vie majeurs de la jeune florentine tout en soulignant de manière pertinente la complexité du jeu politique dans la péninsule italienne. Très tôt, « elle fait face à des épreuves pour le moins marquantes: la perte de ses parents, sa prise d’otage par les républicains et un mariage arrangée avec le cadet de la famille des Valois ». On apprends ainsi que ses premières années de vie l’on conduit à « expérimenter intimement les conséquences d’une diplomatie européenne mouvementée, les contrecoups d’une politique clanique de conquête du pouvoir » qui façonnent sa personnalité de manière évidente et annoncent avec force les « moteurs de son destin ». […]

Lire la suite sur Blog de la librairie Jean Calvin

Dans la même rubrique...

La religion provoque-t-elle le fanatisme ?

Dans son livre "L’Église face au fanatisme", le dominicain Philippe Henne montre comment l'Église des premiers siècles s'est opposée au fanatisme.

Un contenu proposé par Campus protestant

« La musique est une recherche de vérité »

Cheffe d’orchestre de renommée internationale, issue d’une lignée de théologiens brésiliens, Simone Menezes a fait de sa foi un pilier incontournable de sa carrière professionnelle. Entretien.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Jan Hus (1369-1415) et les guerres hussites (1419-1436)

Prêtre tchèque, il prêche la réforme de l’Église un siècle avant Luther et meurt sur le bûcher. Sa mort déclenche une révolution religieuse, politique et sociale en Bohême et 18 ans de guerre.

Un contenu proposé par Musée protestant

« Les 2 Alfred », une satire sociale poético-loufoque

Ce n'est jamais méchant, ni acide ni caustique, c'est plein de fantaisie, tendre et loufoque. Et ça fait un bien fou !

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog de la librairie Jean Calvin

Un blog pour se tenir au courant de l’actualité littéraire du protestantisme et des événements culturels qui lui sont attachés.

Derniers contenus du partenaire