cinéma
Culture

Cinéma : pourquoi les Français boudent-ils les salles depuis leurs réouvertures ?

Perte d’habitude, prix du billet, plateformes de streaming : une enquête révèle les raisons qui expliquent la baisse de fréquentation des salles de cinéma.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 25 mai 2022

Auteur : Camille Verdi

Les Français vont de moins en moins au cinéma depuis que les salles ont rouvert. C’est, en tout cas, ce qu’indique une enquête du Centre national de la cinématographie et de l’image animée (CNC), dont les résultats ont été dévoilés lors du Festival de Cannes le lundi 23 mai et relayés par Le Monde. Comme expliquer ce phénomène ? Cinq raisons principales, rapporte le quotidien. Environ 38% des sondés évoquent “une perte d’habitude d’aller au cinéma”, 36% “la perception du prix du billet”, 33% “le port du masque”, 26% “la préférence de regarder des films sur d’autres supports” et enfin 23% “le manque d’intérêt pour les films proposés.”

Par rapport à l’année 2019, les salles ont connu une baisse de fréquentation de 55% en 2021. Ce qui équivaut à 95,5 millions de spectateurs ayant été au cinéma l’an passé. La désertion des salles touche toutes les tranches d’âge. Mais les jeunes de 14-24 ans et les plus de 60 ans, par exemple, sont plus vite retournés au cinéma. Au contraire, les 25-49 y sont revenus moins fréquemment.

“Trou d’air”

Et parmi ceux qui fréquentent moins ou plus du tout les salles de cinéma, les 15-34 ans, pour 36%, préfèrent regarder des films sur d’autres supports comme les plateformes de streaming, dont l’utilisation a explosé durant la pandémie de Covid-19. D’autre part, explique Le Monde, presque la moitié des 35-59 ans — qui n’ont droit à aucune réduction car ni jeunes ni séniors — déclarent que “le billet est trop cher.”

Le PDG des cinémas Pathé Gaumont, Aurélien Bosc, estime dans Le Monde, qu’il “manque encore des films américains et des films familiaux” pour augmenter la fréquentation des salles. Arnaud Vialle, exploitant de salles d’art et d’essai, cité par Télérama, n’est pas du même avis. “La réouverture date déjà d’un an et on en est toujours à -30 %, même si on a parfois navigué entre -25 et -45 %, déplore-t-il. Ce n’est pas avec huit blockbusters dans l’année, les Spider-Man, Doctor Strange ou Top Gun, que la fréquentation va durablement repartir. On va profiter de la sortie du dernier Tom Cruise pendant trois semaines puis, à nouveau, ce sera le trou d’air”.

Dans la même rubrique...

Forest Whitaker – Au nom de la paix

Forest Whitaker, a reçu une Palme d'or pour l'ensemble de sa carrière lors de l’ouverture du Festival de Cannes ce mardi 17 mai.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

Elvis… maintenant (ou jamais !)

C’est LA sortie cinéma du jour : Elvis. Le film retrace le parcours incroyable du King et ses rapports complexes avec son manager, le Colonel Parker interprété par un méconnaissable et surprenant Tom Hanks.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

« Sweat », chronique d’une solitude d’aujourd’hui

Sweat propose de montrer l’envers du décor, en suivant le quotidien d’une influenceuse très populaire sur les réseaux sociaux.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

La femme de Tchaïkovski… une passion destructrice

Le portrait romanesque et tragique d’une femme pieuse, immensément amoureuse d'un homme qui la fuit et la rejette. Par le cinéaste dissident russe Kirill Serebrennikov.

Un contenu proposé par ArtSpi’in