Delphine Horvilleur, "Réflexions sur la question antisémite"

Delphine Horvilleur, « Réflexions sur la question antisémite »

L’essai, profond et remarquablement écrit, laisse aussi quelques interrogations.

Un contenu proposé par Blog de la librairie Jean Calvin

Publié le 7 février 2019

Lire directement l’article sur Blog de la librairie Jean Calvin

Delphine Horvilleur publie un essai sur la « question antisémite ». Sans pouvoir éradiquer ce mal, les Juifs ont fait face et généré leurs propres interprétations du phénomène. Le lecteur est donc entraîné dans une enquête textuelle qui sonde d’une façon étonnante et tonique la Bible et les contes Juifs. Des réflexions pour s’armer intérieurement.

Lorsque j’étais lycéen, un rescapé juif des camps de concentration était venu témoigner devant nos classes. Je me trouvais derrière un rang de premières, et, quand le vieux monsieur a commencé son récit, ils se sont mis à s’agiter. Il y avait une nervosité étrange dans l’air. Petit à petit il y a eu des rires, puis des insultes murmurées, du genre « sale juif », « tu aurais du y rester », « on s’en bat les couilles de ta vie », « ferme ta gueule ». Les garçons ricanaient et certainement s’entrainaient les uns les autres : on sentait la joie démoniaque d’une méchanceté qui se libère et s’étonne elle-même. Je les […]

Lire la suite sur Blog de la librairie Jean Calvin

Sur le même thème

La quête de lumière d’Alexandra

La quête de lumière d’Alexandra

Née catholique, la Suissesse Alexandra-Eliora Peretz s’est convertie pas moins de trois fois au judaïsme.

Un contenu proposé par Protestinfo
Les multiples façons d’être juif ou musulman

Les multiples façons d’être juif ou musulman

Ce livre présente la façon très particulière de Delphine Horvilleur d’être femme, juive et rabbin en dialogue avec la manière singulière d’être musulman de Rachid Benzine, universitaire.

Un contenu proposé par Évangile et liberté
Toute identité est poreuse et mouvante, tant qu’elle est vivante

Toute identité est poreuse et mouvante, tant qu’elle est vivante

Cette phrase est extraite de l’excellent livre de Delphine Horvilleur. Il ne faudrait pas que le titre humoristique "Comment les rabbins font les enfants" laisse imaginer que le propos est léger.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog de la librairie Jean Calvin

Un blog pour se tenir au courant de l’actualité littéraire du protestantisme et des événements culturels qui lui sont attachés.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants