Désobéir avec amour

Désobéir avec amour

Dans ce manifeste antispéciste, Virginia Markus nous parle de l’évolution de ce mouvement de justice sociale et de la nécessité de faire usage de son pouvoir d’action citoyen.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Publié le 4 octobre 2018

Abattoirs bloqués, boucheries caillassées, manifestations, libérations d’animaux d’élevage… Depuis 2015, les actions de militants antispécistes provoquent un véritable tollé sociétal et médiatique. Derrière ces actes jugés parfois choquants et souvent illégaux se cache une lutte éthique et politique pour une égale considération morale entre humains et autres espèces d’animaux.

« Quand l’injustice devient loi, la résistance est un devoir », disait Thomas Jefferson, l’un des fondateurs de la démocratie américaine. Que faire, dès lors, lorsque l’attachement à la législation prévaut sur le devoir moral découlant du constat d’une injustice flagrante ? L’incohérence de l’opinion publique majoritaire face à des valeurs pourtant communément admises implique-t-elle la résignation d’un mouvement militant ?

Dans ce manifeste antispéciste, Virginia Markus nous parle de l’évolution de ce mouvement de justice sociale vers des méthodes de revendications plus offensives et de la nécessité de faire usage de son pouvoir d’action citoyen en faveur de toute population vulnérabilisée, comme celle des animaux.

Commander l’ouvrage sur le site des Éditions Labor et Fides

Sur le même thème

Le véganisme est-il devenu une religion ?

Le véganisme est-il devenu une religion ?

Vocabulaire quasi religieux, dogmes... Et si le véganisme était devenu une "religion de substitution" ? C'est en tout cas l'avis du théologien allemand Kai Funkschmidt. Qu'en est-il exactement ?

Un contenu proposé par Protestinter

Les animaux aussi se sacrifient

Chez certaines espèces animales, on observe des comportements altruistes qui ressemblent à des sacrifices personnels. Mais il est délicat de comparer ces actes avec les attitudes humaines.

Un contenu proposé par Réformés
«Il n’y a pas à opposer humanisme et antispécisme»

« Il n’y a pas à opposer humanisme et antispécisme »

En quoi consiste l’antispécisme, dont on entend de plus en plus parler ? Quel est le discours de la Bible sur les animaux ? Le point avec Anthony Feneuil, maître de conférences au département de théologie de l’université de Lorraine.

Un contenu proposé par Protestinfo

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Labor et Fides

Labor et Fides est aujourd’hui le principal éditeur protestant de langue française. Créé en 1924, Labor et Fides propose un catalogue inscrit dans des thématiques théologiques, protestantes, religieuses, éthiques, historiques, sociales et culturelles. Maison établie à Genève, elle a acquis son envergure dans les années 1950 à 1970 grâce à la publication en langue française des œuvres de grands théologiens et penseurs tels Karl Barth, Dietrich Bonhoeffer, Martin Luther ou encore Paul Tillich.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants