Dieu, la grâce et le sexe

Dieu, la grâce et le sexe

Un appel à la Réforme de la pasteure luthérienne Nadia Bolz-Weber.

Un contenu proposé par Religions | Société

Publié le 9 mai 2019

Auteur : David Gonzalez

Lire directement l’article sur Religions | Société

Dans son nouveau livre, « Shameless », la pasteure luthérienne Nadia Bolz-Weber n’a pas honte de parler de Dieu, de la grâce et du sexe. Elle nous propose de construire une éthique sexuelle à partir de l’épanouissement humain, plutôt qu’à partir des règles encodées par les hommes il y a plusieurs siècles (Eliza Griswold, 8 février 2019, The New Yorker). Elle appelle à une réforme sexuelle du christianisme.

Dimanche après-midi, Nadia Bolz-Weber, pasteure luthérienne de quarante-neuf ans, a visité le New Museum, à Manhattan, avec son fils de dix-huit ans, Judah, et sa fille de vingt ans, Harper. La toile de fond parfaite pour Bolz-Weber, dont les avant-bras sont recouverts des tatouages de Marie-Madeleine, Lazare, et d’une image des femmes qui sont restées avec Jésus pendant la crucifixion – contrairement aux disciples, remarquablement absents. (Ce sont les seuls qui se sont ouvertement foutu des femmes, dit-elle). Elle aurait pu s’appuyer contre le mur sous le Christ de Lucas, une sculpture de Jésus sur la croix en Marlboro Light, et faire partie du spectacle. Bolz-Weber revient de Denver pour promouvoir son livre «Shameless», publié la semaine dernière, dans lequel elle appelle à une réforme sexuelle au sein du christianisme, inspirée des arguments de Martin Luther, le théologien qui a lancé la Réforme protestante en fixant quatre-vingt-quinze thèses sur une porte d’église au 16e siècle à Wittenberg, en Allemagne. (L’un des slogans de l’église que Bolz-Weber a fondée à Denver, la Maison pour tous, pécheurs et saints, est: «Accrochage de trucs à la porte de l’église depuis 1517».)

Luther s’est rebellé contre le légalisme qui régnait dans l’Église au Moyen-Âge en faisant valoir que l’accent sur la conduite pécheresse était inutile, car les gens étaient déjà rachetés par le sacrifice de Christ. «Luther a vu le mal que les enseignements de l’Église faisaient dans la vie de ceux de qui elle avait la charge», dit Bolz-Weber. «Il a décidé d’être plus loyal à l’égard du bien-être des gens qu’envers les enseignements des théologiens.» Malgré tous ses défauts, parmi lesquels un antisémitisme enragé, la théologie de Luther était centrée sur la vie réelle. «Il a parlé de péter et de boire et il ressemblait un peu à Nadia Bolz-Weber», déclare l’évêque luthérien Jim Gonia, qui dirige le synode Rocky Mountain de l’Église évangélique luthérienne en Amérique. Gonia résumait ainsi l’idée de Luther: «Maintenant que nous n’avons plus besoin de nous inquiéter de savoir si nous sommes assez bons pour Dieu, comment pouvons-nous accorder notre attention à notre prochain?» Bolz-Weber soutient que cette idée devrait être étendue au sexe. Depuis des millénaires, l’Église a appris aux chrétiens à nier leur identité physique et à considérer les pulsions charnelles comme pécheresses. «Nous continuons à chercher un ensemble de lois qui nous sauveront», déclare Bolz-Weber. […]

Lire la suite sur Religions | Société

Dans la même rubrique...

#Cannes2019 : une actualité brûlante

#Cannes2019 : une actualité brûlante

Les misérables, Les hirondelles de Kaboul, For Sama... Les films présentés, mercredi 15 et jeudi 16 mai, dans la compétition officielle au Festival de Cannes résonnent étrangement avec l’actualité.

Un contenu proposé par

« Et je choisis de vivre »

Un documentaire sorti le 22 mai au cinéma qui aborde le sujet délicat du deuil parental.

Un contenu proposé par
Georges Dorignac, Corps et âmes

Georges Dorignac, “Corps et âmes”

Une exposition à découvrir au musée de Montmartre jusqu’au 8 septembre 2019.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Religions | Société

Religions | Société est le blog des Editions Empreinte. Il propose des articles de théologiens, psychologues, journalistes, auteurs… sur des sujets d’actualités en lien avec les questions religieuses et de société, ainsi qu’une revue de presse hebdomadaire autour des questions de religions.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants