Peintre plasticienne diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Nathalie Muron vit et travaille à Paris où elle enseigne notamment à l’école d’Art du Louvre.

Avec une série de grands formats en couleur, Nathalie Muron donne une fraîcheur contemporaine à un genre ancien : la peinture de portrait. Les yeux dans le vague ou rivés à leur téléphone, l’air songeur, boudeur ou mélancolique, les sujets ne nous regardent pas, pas plus qu’ils ne posent pour l’artiste et pourtant leur présence est magnétique. Instantanés saisis dans l’intimité mais dignes d’une série de mode sur papier glacé, figures à la fois éthérées et absorbées par les gestes quotidiens de leur journée, stylisés et parfois comme inachevés, ces portraits énigmatiques ne sont pas tant le reflet de notre époque que celui d’une génération. Comme les éphèbes à la beauté flamboyante d’Elisabeth Peyton ou les indolents désenchantés de Paul Verlaine, c’est une vision poignante de cet âge mystérieux et douloureux que nous offre à travers eux Nathalie Muron.

À noter que la galerie « Le Pavé d’Orsay » située 48, rue de Lille à Paris, se prête magnifiquement à l’exposition. Espace, clarté et lumière adéquate pour se promener et s’arrêter devant chaque œuvre. Se laisser toucher, prendre plaisir devant le beau… on en ressort conquis et ravi.

Exposition : du vendredi 5 au mardi 16 octobre 2018
Tous les jours de 13h à 18h
Fermé le mercredi et le dimanche.

www.lepavedorsay.org 

Découvrez d’autres contenus sur le blog ArtSpi’in