Un village pour aliénés tranquilles

Juliette Rigondet : Un village pour aliénés tranquilles

La journaliste Juliette Rigondet a enquêté sur la naissance et le devenir d'une expérience remarquable en matière d'accueil et de soin pour ceux qu'elle appelle des « aliénés tranquilles ».

Un contenu proposé par LibreSens

Publié le 19 septembre 2019

Lire directement l’article sur LibreSens

En 1838, une loi ordonne la fondation d’asiles dans chaque département pour « les fous » comme on les appelait jadis, lesquels, jusque-là, n’avaient que leurs familles pour s’occuper d’eux. Cette loi n’est qu’imparfaitement appliquée et, de toute façon, très insuffisante. Elle n’avait pas d’autre ambition que de sortir de la rue les mendiants, les débiles dangereux pour l’ordre public, nullement le souci de secourir les malades. D’autre part, il fallait répondre à la croissance des besoins, en ce siècle où l’industrialisation multiplie les demandeurs de soins, les familles des ouvriers pouvant moins que les paysans prendre en charge ces personnes.

C’est tout à la fin du siècle, en 1892, qu’un jeune médecin, Auguste Marie, est nommé par le Gouvernement pour diriger un établissement où, pour la première fois, […]

Lire la suite sur LibreSens

Sur le même thème

Montauban, histoire d’une ville protestante

Montauban, histoire d’une ville protestante

L’auteur est un conteur, un conteur érudit, haut en couleurs, sociologue perspicace.

Un contenu proposé par LibreSens
La passion du savoir au féminin

La passion du savoir au féminin

Ce livre s’intéresse à quelques jeunes filles qui, au cours du XIXe siècle, ont voulu transgresser le modèle normatif qui ne leur permettait qu’une instruction rudimentaire.

Un contenu proposé par LibreSens
Sybille de Dietrich

Sybille de Dietrich

On sort de ce livre heureux d’avoir cheminé avec une femme sensible et attachante.

Un contenu proposé par LibreSens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

LibreSens

Le blog LibreSens publie des comptes rendus de lecture écrits non par des critiques littéraires ou des journalistes, mais par des lecteurs avertis (pasteurs, laïcs engagés, théologiens, historiens, philosophes, biblistes…), ce qui constitue son originalité. LibreSens est le Club de lecture des amis du CPED (Centre protestant d’étude et de documentation).

Derniers contenus du partenaire