Jury œcuménique : 5 questions à Alain Le Goanvic

Jury œcuménique : 6 questions à Alain Le Goanvic

Membre du comité de rédaction de Pro-Fil dont il a été le président de 2010 à 2014, Alain Le Goanvic est également rédacteur pour le site du Jury œcuménique du festival de Cannes.

Un contenu proposé par ArtSpi'in

Publié le 12 mai 2018

Auteur : Jean-Luc Gadreau

Diplômé de l’École supérieure de Commerce, cinéphile passionné, Alain Le Goanvic a créé plusieurs ciné-clubs et lancé en 2007, à Vitrolles (France), un festival “Cinéma et Aviation”. Il a également été juré à Mannheim-Heidelberg en 2004 et 2014, membre du jury des “Très courts métrages” à La Rochelle et du Jury interreligieux au Festival Visions du Réel à Nyon en 2012.

Comment abordez-vous ce Jury œcuménique à Cannes ? Quelles sont vos envies, espérances ?

Je viens avec le plaisir de la découverte, car ce Jury très international va débattre de films d’une sélection très élaborée, comme chaque année. J’ai envie d’échanger et de confronter mes impressions et avis avec mes collègues, dans une ambiance ouverte au dialogue.

Comment le cinéma est entré dans votre vie ?

J’étais tout petit enfant quand mes parents m’ont mené au cinéma. Je me souviens de ma rencontre avec un monde magique, cet émerveillement premier ne m’a pas quitté.

Quels sont les 3 films majeurs pour vous personnellement ? (Et en quelques mots, pourquoi ?)

Le Marius des années 50 avec Raimu et Pierre Fresnay, L’année dernière à Marienbad (Alain Resnais), 2001 Odyssée de l’espace (Kubrick). J’ai le souvenir d’un choc émotif et visuel, je n’en n’oublierai jamais les images, la musique, les sons.

De même, avez-vous un(e) réalisateur(rice) « coup de cœur » ?

Oui, bien que le choix soit difficile, je choisis Godard !

Qu’est-ce que, pour vous, un bon film ?

Un film qui, avec les moyens du cinéma : la technique des plans, des mouvements de caméra, le montage – est servi par le scénario (un récit, des dialogues solides) et évidemment par de bons acteurs.

De quelle façon abordez-vous la question « spirituelle » ou « chrétienne » dans votre rapport au cinéma ?

Il y a des films qui semblent habités par la Grâce qui nous montre un monde non pas « sans » Dieu mais « avec » Dieu. Il y a des films qui disent oui aux valeurs de solidarité et de souci de l’Autre. Je citerai Babel, Des hommes et des dieux, EurêkaSecrets and lies

Autre chose à ajouter ?

Merci d’avoir posé ces questions, car elles m’ont permis d’expliciter mes pensées.

Découvrez d’autres contenus sur le Festival de Cannes sur le blog ArtSpi’in

Sur le même thème

Jury œcuménique : 6 questions à Richard Leonard

Jury œcuménique : 6 questions à Richard Leonard

Membre de nombreux jurys dans les festivals (Venise, Berlin, Varsovie, Hong Kong, Montréal, Brisbane et Melbourne), Richard Leonard est également auteur de plusieurs livres sur le cinéma et la foi.

Un contenu proposé par ArtSpi’in
Jury œcuménique : 5 questions à Robert K. Johnston

Jury œcuménique : 5 questions à Robert K. Johnston

Robert K. Johnston, professeur de théologie et de culture au Séminaire théologique Fuller à Passadena (Californie), est co-directeur de l’Institut du Fuller’s Reel Spirituality.

Un contenu proposé par ArtSpi’in
Jury œcuménique : 6 questions à Inês Mendes Gil

Jury œcuménique : 6 questions à Inês Mendes Gil

Inês Mendes Gil est la présidente du Jury œcuménique au Festival de Cannes 2018. Nous vous proposons ici un portrait composé d'une courte biographie et d'une interview.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

ArtSpi’in

Cinéma, culture, sport, spiritualité, société, Internet… Autant de sujets de prédilection du blog de Jean-Luc Gadreau, ArtSpi’in. Jean-Luc Gadreau est pasteur, mais aussi musicien, auteur, membre du jury œcuménique du cinéma, ambassadeur du SEL, directeur de l’EBCAM (École Baptiste de Communication, Arts, Multimédia) et supporter du PSG.

Derniers contenus du partenaire