La dernière lettre de Jean Vinard, mort au front en 1915

La dernière lettre de Jean Vinard, mort au front en 1915

Extrait du courrier envoyé à ses parents peu avant sa mort.

Un contenu proposé par Éditions Ampelos

Publié le 14 novembre 2013

Lire directement l’article sur Éditions Ampelos

“Dans la lutte suprême qui commence toutes mes pensées vont vers vous, comme je sais que vous êtes avec moi. Priez pour moi… Je vous aime infiniment et ai toujours confiance. Vive la France…

… Je ne crois rien vous cacher en vous disant que la lutte finale est proche… Il vous faudra du courage et surtout une entière confiance. Peut-être resterez vous longtemps sans nouvelles, il ne faudra jamais désespérer. Pour moi, malgré les révoltes passagères inévitables, je suis calme et je veux le rester. De toute mon âme, de toutes mes forces, je pense à vous tous et à René* et je sens que les liens qui nous attachent les uns aux autres ne peuvent se briser.

Oui, en dehors du corps il y a l’âme ; et nos âmes sont chacune une parcelle de l’Esprit universel. Au-dessus de nous il y a cet Idéal vers lequel nous tendons parfois et vers lequel nous voulons tendre et qui est le même pour tous. Le but de la vie, c’est de tâcher de réaliser cet Idéal avant le terme qui nous est assigné.

Si, à un moment quelconque, nous arrivions à nous élever au-dessus de nous-mêmes et à atteindre cet Idéal, nous aurions vécu, et la vie serait pour nous banale, puisque fatalement nous retomberions de ces hauteurs où l’homme ne peut se maintenir (comme l’ont dit Platon, Maine de Biran, et tant d’autres).

Pour nous soldats, l’Idéal est là sans tache devant nos yeux : d’une manière absolue et désintéressée, donner joyeusement sa vie pour les autres. Quel plus bel Idéal peut-on rêver !

Si donc nous mourrons la joie dans les yeux, c’est que nous aurons vécu. Qu’importe l’âge ! Le temps n’est rien dans l’Éternité ! […]

Lire la suite sur Éditions Ampelos

Dans la même rubrique...

Nantes, une cité protestante

C’est bien évidemment l’Édit éponyme signé le 30 avril 1598, très probablement au Château des Ducs de Bretagne, qui vaut à Nantes le titre prestigieux de « cité européenne de la Réforme ».

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

Moïse Melende : du gospel à Jacques Brel

Moïse Melende, a chanté dans les Églises évangéliques avant de s’attaquer au répertoire de Jacques Brel qu’il qualifie de faux non-croyant. Entretien.

Un contenu proposé par Campus protestant

«Let It Be» des Beatles

Avec son évocation de Mother Mary, cette chanson a souvent été citée pour ses connotations religieuses. Les «paroles de sagesse» qu’elle est censée prononcer évoquent également une expérience mystique.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Diwali, la fête hindouiste des lumières

Dans certaines régions de l’Inde, la célébration de Diwali coïncide avec la fin des récoltes.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Éditions Ampelos

Les Éditions Ampelos sont une maison d’édition protestante, spécialisée dans l’édition et la réédition d’ouvrages historiques, philosophiques, économiques et théologiques sur les grands combats, mouvements et personnalités qui ont changé le monde par leur foi et leur spiritualité.

Derniers contenus du partenaire