livre

La Laïcité en débat

La laïcité est le principe de séparation de la société civile et de la société religieuse. C'est une idée récente (XIXe siècle) qui répond au besoin de fonder l'unité des peuples lorsque la religion ne peut plus l'assurer.

Un contenu proposé par LibreSens

Publié le 10 décembre 2020

Lire directement l’article sur LibreSens

Elle est organisée de façons diverses selon les pays. En France elle a débuté à la Révolution. Dans un premier temps, les clercs et les curés étaient payés par l’État. En 1905 la laïcité est devenue radicale, avec la séparation totale des Églises et de l’État. Un radicalisme dont la raison est politique : l’Église catholique n’avait cessé de combattre le pouvoir civil lorsque celui-ci avait adopté le régime républicain ; c’était donc une puissance à combattre. Cela ne voulait pas dire l’hostilité à la religion chrétienne, et d’ailleurs diverses exceptions à la règle furent adoptées. Notons des faveurs particulières aux catholiques, la religion dominante ; le régime spécial donné à l’Alsace-Lorraine lorsque celle ci-réintégra la France. Par ailleurs, l’exigence de neutralité absolue en matière religieuse n’est imposée qu’aux agents de l’État. Les simples citoyens ne sont pas empêchés de pratiquer publiquement celle qu’ils veulent, dans le respect naturellement des lois de l’État. Les États allemands adoptèrent au XVIe siècle un autre système : chacun adoptait le catholicisme ou le protestantisme, à son choix… et l’imposait à ses membres. Différence encore aux États-Unis où la séparation radicale de l’État et des religions n’empêche pas l’adoption d’un christianisme officiel, théoriquement acceptable par tout citoyen.

Par ailleurs, si le principe de la laïcité est simple, sa mise en pratique exige toutes sortes de règles que la loi se doit de fixer. En voici quelques-unes. Considère-t-on la laïcité comme virtuellement valable pour tous les pays ? En principe oui ; en réalité cela se révèle impossible. La difficulté majeure réside dans les pays musulmans où l’idée même de laïcité est refusée. En France, les problèmes que posent les citoyens musulmans, pour la plupart immigrés d’Afrique, sont connus de tous. Il s’agit surtout du débat sans fin sur le droit ou non des filles scolarisées de porter des signes religieux trop visibles, également du principe affirmé par des religieux que « la loi de Dieu » l’emporte sur celles de l’État.

Autres problèmes : La pratique religieuse est-elle admissible dans les lieux publics ? En France la réponse est oui, mais il y a des exceptions comme l’interdiction de cimetières confessionnels, l’interdiction aussi des appels publics à la prière tels que pratiqués en Algérie par exemple. L’école est le lieu de problèmes particuliers. Peut-on y parler des religions ? En France, nous avons varié sur ce point. Ainsi s’est-on rendu compte que le silence total était absurde pour une raison non pas cultuelle mais culturelle. L’État peut-il aider financièrement une école catholique qui assure un service public ? Sur ce point aussi nous avons varié.

N’imaginons pas, enfin, que, chez nous, l’État ne fait rien sur le plan religieux. Il a, bien sûr, un devoir de surveillance. Par exemple il veille à ce que notre législation ne fasse pas d’une caricature irrévérencieuse dans un journal un délit. Il a la responsabilité d’un système d’aumôneries dans les hôpitaux, dans certains lycées, dans les prisons.

Ce livre traite de ces diverses questions avec clarté et simplicité.

Lire la suite sur LibreSens

Vous pourriez aimer aussi

L'été où je suis devenue vieille Isabelle de Courtivron

« L’été où je suis devenue vieille »

Ce nouveau livre qui vient de paraître chez L’Iconoclaste interroge sur le moment où l'on réalise sa vieillesse.

Un contenu proposé par LibreSens
Allons en Icarie

L’exil des réfugiés politiques français aux États-Unis

Entre 1848 et les années 1920, les États-Unis ont vu arriver sur leur territoire des milliers de Français, issus de diverses Écoles de pensée sociale, ainsi que des réfugiés politiques. Récit.

Un contenu proposé par LibreSens
Pascal Bruckner Grasset Philosophie de la longévité

Philosophie de la longévité

Dans son nouveau livre paru chez Grasset, le philosophe Pascal Bruckner s’intéresse à l'augmentation de la longévité et à ses conséquences.

Un contenu proposé par LibreSens
Le baptême de Clovis

Le baptême de Clovis

Bruno Dumezil, professeur à Sorbonne-Université, présente sa lecture de l’événement et de son contexte.

Un contenu proposé par LibreSens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

LibreSens

Le blog LibreSens publie des comptes rendus de lecture écrits non par des critiques littéraires ou des journalistes, mais par des lecteurs avertis (pasteurs, laïcs engagés, théologiens, historiens, philosophes, biblistes…), ce qui constitue son originalité. LibreSens est le Club de lecture des amis du CPED (Centre protestant d’étude et de documentation).

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants