La main de Dieu serait-elle trop courte ?

La main de Dieu serait-elle trop courte ?

Lettres de guerre de 1914 par Hélène et Henri Nick.

Un contenu proposé par Éditions Ampelos

Publié le 12 décembre 2014

Pourquoi Dieu n’intervient-il pas pour empêcher cette guerre ?

Cette question, sous diverses formes, tenaille les croyants dès la déclaration de guerre en 1914.

Henri et Hélène Nick, chrétiens sociaux pacifistes, aspirent à un monde réconcilié, prémices du Royaume de Dieu. Ils vivent ce temps de guerre comme un échec. S’ils adhèrent à l’ « Union sacrée », la question essentielle demeure : comment témoigner de leur foi en un Dieu d’amour au milieu du cataclysme ?

Henri Nick s’engage comme aumônier dès août 1914 ; il a 46 ans !

Sur le front, il retrouve des jeunes hommes qui, la veille encore, fréquentaient le Foyer du peuple de Fives, œuvre d’évangélisation populaire qu’il a fondée en 1901. Rapidement, il poursuit auprès d’eux son ministère de pasteur et d’aumônier avec le soutien de sa famille réfugiée à Marseille qui, de son côté, assure aussi le lien avec certains réfugiés du Nord.

Ce document exceptionnel par sa richesse, l’est aussi par les personnalités atypiques d’Henri Nick et de son épouse. À une époque encore marquée par un anticléricalisme virulent, il illustre l’action essentielle d’un homme d’église au front et la capacité de réflexion et d’action d’un chrétien engagé face aux catastrophes de ce monde. […]

Commander le livre sur le site des Éditions Ampelos

Dans la même rubrique...

Des chrétiens qui font du rap

Longtemps mal vu par les milieux chrétiens, le rap est aujourd'hui bien investi par des artistes qui assument leur foi et leur style.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Les révoltés, formidable documentaire

Ouvriers, étudiants et jeunes s’opposent, en mai 1968, à la morale et au pouvoir en place. Les barricades sont dressées. Les pavés volent. Un formidable documentaire qui nous rappelle, si besoin était, que l’Histoire radote.

Un contenu proposé par Pro-Fil
La mémoire selon Paul Ricœur

La mémoire selon Paul Ricœur

Paul Ricœur fait la différence entre le travail de mémoire et le devoir de mémoire, rappelle le philosophe Olivier Abel.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Éditions Ampelos

Les Éditions Ampelos sont une maison d’édition protestante, spécialisée dans l’édition et la réédition d’ouvrages historiques, philosophiques, économiques et théologiques sur les grands combats, mouvements et personnalités qui ont changé le monde par leur foi et leur spiritualité.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants