L’Amérique, Dieu et la guerre

L’Amérique, Dieu et la guerre

Dans son dernier livre, Stanley Hauerwas pose l’Église comme contre-modèle à celui de la guerre en dénonçant la logique sacrificielle de nos sociétés.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 21 juin 2018

Auteur : Antoine Nouis

Stanley Hauerwas a été sacré « théologien le plus important du nouveau millénaire » par le New York Times aux États-Unis. Méthodiste et pacifiste, il intervient dans le champ éthique en insistant sur le rôle de l’Église comme contre-modèle à celui de la société (lire sur reforme.net).

À l’occasion de la traduction de son livre publié aux États-Unis en 2011, il a rédigé un préambule dans lequel il essaye d’expliquer son pays et de comprendre l’élection de Donald Trump. « Ce dont souffre l’Amérique de l’après-11 septembre 2001, c’est d’être une société fondée sur la peur. Les Américains, s’ils se vantent d’avoir une armée faisant d’eux la nation la plus puissante du monde, n’en sont pas moins travaillés par la peur  » écrit-il. La peur est mauvaise conseillère, elle est à l’origine de  […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Sur le même thème

L'AMÉRIQUE, DIEU ET LA GUERRE Hauerwas Stanley

L’Amérique, Dieu et la guerre

Une réflexion théologique de Stanley Hauerwas, sur le rôle de la guerre dans la constitution de l'identité de l'Amérique et sa perception par le peuple comme une réaction morale envers le mal et l'oppression.

Un contenu proposé par Labor et Fides

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

logo

Derniers contenus du partenaire

Votre avis nous intéresse ! Abonnez-vous à un média protestant !