Léonard de Vinci, entre art et politique

Léonard de Vinci, entre art et politique

C’est la plus spectaculaire exposition de l’année, organisée au Louvre pour les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci jusqu'au 24 février.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 31 octobre 2019

Auteur : Anne-Marie Balenbois

Viendront, viendront pas ? Voilà de nombreux mois que les rumeurs courent au sujet de la présence des œuvres de Vinci au Louvre. En cause : les mauvaises relations de l’ex-ministre italien Matteo Salvini avec le gouvernement français jugé arrogant. Il rappelait que Vinci était italien et que sa venue en France, certes sur invitation de François Ier, était liée aux guerres d’Italie et ne devait pas être un prétexte pour se l’approprier. Du coup, le prêt – indispensable – d’œuvres majeures était bloqué et demeuré longtemps incertain. Enfin, un mois seulement avant l’ouverture officielle, un accord a été signé avec le nouveau ministre italien de la culture, Dario Franceschini. Avec les trésors innombrables qu’ils conservent, il est heureux que les deux pays s’accordent. Les prêts sont en fait présentés comme des échanges, en vue des grandes expositions Raphaël de 2020.

Le dessin comme processus créatif

Études préparatoires, esquisses, projets mécaniques, anatomie, botanique… Léonard s’est intéressé à un très grand nombre de sujets et sa curiosité semble sans limite, lorsqu’on considère les plus de 4000 feuilles de dessins ou d’écriture laissés par lui qui ont pu franchir les siècles jusqu’à nos jours. Parmi les plus célèbres, L’Homme de Vitruve, avec ses proportions anatomiques parfaites, fait partie des derniers dessins qui sont arrivés d’Italie au Louvre in extremis. C’est aussi grâce à eux que l’on peut mieux comprendre comment l’artiste fait exploser sa liberté créatrice. Avec une exigence scientifique très forte, c’est avec cette technique qu’il a fait avancer ses recherches dans de nombreux domaines, exerçant son intelligence en éveil perpétuel dans la compréhension du monde

La peinture, art suprême

Vinci n’a laissé qu’entre 17 et 19 peintures, selon les spécialistes. Pour lui la peinture est le seul art capable de traduire la réalité des apparences, ce qui explique ce faible nombre, d’autant qu’il a passé souvent plusieurs années à retravailler chacune d’elles. Les visiteurs pourront donc mesurer leur chance de pouvoir en admirer autant pour l’exposition. Outre celles conservés par le Louvre, il y aura Le Musicien et Saint Jérôme, du Vatican. La célébrissime Cène étant une peinture murale, c’est la plus ancienne copie connue, de la main d’un élève de Léonard, qui est visible, en provenance du musée d’Écouen. Les commissaires de l’exposition ont travaillé plusieurs années en prévision de l’événement et ont fait avancer les recherches. Le parcours mis en place au Louvre est thématique, afin que le visiteur puisse appréhender les différents centres d’intérêts de Vinci et mieux comprendre cet immense artiste, aux aurores de l’art moderne.

Léonard de Vinci, jusqu’au 24 février au musée du Louvre, tlj (sauf mardi) de 9h à 18h, nocturne mer. et ven. jusqu’à 21h45. Réservation obligatoire d’un créneau de visite sur ticketlouvre.fr ou magasins Fnac.

Sur le même thème

Edgar Degas La classe de danse

Degas à l’Opéra

Une exposition consacrée à Degas se tient au musée d'Orsay à Paris jusqu’au 19 janvier 2020

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

El Greco, mystique et flamboyant

Première rétrospective en France du dernier grand peintre de la Renaissance qui est aussi le premier du siècle d’or espagnol.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris
L’Age d’or de la peinture anglaise de Reynolds à Turner

L’Age d’or de la peinture anglaise

Une exposition rassemblant les peintres anglais de Reynolds à Turner est présentée au Musée du Luxembourg jusqu’au 10 février 2020.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire