Les coutumes de Noël vues par Luther

Les coutumes de Noël vues par Luther

Cadeaux, musique... Les coutumes ont évolué au fil des siècles. Et Martin Luther aurait fortement contribué à ces changements !

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 22 décembre 2018

Les cadeaux

Au XVIe siècle, il était coutume que les enfants reçoivent des cadeaux le 6 décembre. Dans la plupart des cas, il s’agissait de petites friandises, de pommes ou de noix. Celui qui apportait les cadeaux ce jour-là était Saint Nicolas. Mais Luther voyait le culte de saint Nicolas comme une chose infantile, voire un mensonge. Il aurait préféré l’interdire. Par contre il a introduit un autre personnage dans la distribution des cadeaux. Dans un de ses discours de table transmis, il aurait demandé à sa fille Magdalena : Petite Lena, qu’est-ce que le Christ saint va t’offrir ? Avec l’importance grandissante de l’Enfant Jésus, la plupart des cadeaux ont été offerts à Noël et plus à la Saint-Nicolas. Depuis le milieu du XIXe siècle, c’est le Père Noël qui apporte des cadeaux aux enfants.

La musique

Une composante importante des coutumes de Noël est incontestablement le chant. Dans ce domaine, Luther a aussi laissé des traces. À partir de 1523, il s’est consacré à la création de nouveaux chants pour les assemblées de paroissiens. Pour cela, il a surtout pourvu de vieux chants avec de nouveaux textes. En 1524, le premier chant de Noël de Luther paraît : Loué sois-tu, Jésus-Christ, basé sur la séquence en latin, Grates nunc omnes de la messe de minuit. Son choral de Noël le plus célèbre est : Du haut du ciel je descends ( Vom Himmel hoch da komm’ ich her ) de 1535.

Le sapin

En Allemagne, on ne connaît le sapin de Noël, dans sa forme actuelle, probablement que depuis la fin du XVIe siècle. Un officier suédois, blessé près de Lützen et ensuite soigné, aurait remercié en célébrant une fête de Noël. Pour cela, il aurait dressé un arbre décoré avec des luminaires – comme il était de coutume dans son pays d’origine. Certains prétendent que Martin Luther aurait popularisé le sapin de Noël. Il y a des œuvres d’art qui montrent Luther en famille pour Noël. Un conifère orné de bougies y est représenté. Mais les œuvres datent d’une époque postérieure et ne montrent pas une image historique. Pour leur représentation du réveillon de Noël, les artistes auraient été guidés par l’idéal de leur époque.

Textes extraits du site : www.luther2017.de/fr/neuigkeiten/martin-luther-und-die-reformation-veraenderten-weihnachtsbraeuche

Sur le même thème

Des idées pour l’Avent

Des idées pour l’Avent

Durant l’Avent, comment se préparer à fêter Noël ? Quelques idées, parmi tant d’autres, à vivre seul, en famille, en groupe ou en Église.

Un contenu proposé par Fédération baptiste – Actus
Que reçoivent les enfants parrainés pour Noël ?

Que reçoivent les enfants parrainés pour Noël ?

Chaque année, plus de 1,9 millions d’enfants parrainés reçoivent un cadeau grâce au fonds commun de Noël. Voici quelques exemples des cadeaux offerts lors de cette occasion très spéciale.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Et pour Noël, on fait comment ?

On est mi-novembre. La question que je me pose, la voici : à quel moment tout a dérapé ? À quel moment s’est-on mis à préparer Noël deux mois à l’avance ?

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants