Les îles des Princes

Les îles des Princes

Catherine Pinguet nous raconte l'histoire passionnante de cet archipel au large d’Istanbul, tour à tour lieu d’exil ou de villégiature pour les riches familles chrétiennes et juives.

Un contenu proposé par Éditions Empreinte temps présent

Publié le 23 janvier 2015

Quatre îles de l’archipel (Burgaz, Kinali, Heybeli, Büyükada) sont habitées tout au long de l’année et quotidiennement desservie par les ferries, tandis que les cinq autres îles, de taille beaucoup plus réduite, sont quasi désertes. Selon le temps, clair ou brumeux, selon que soufflent les vents du sud-ouest ou du nord-est, ces îles paraissent tantôt étonnamment proches, tantôt à peine discernables. En cas de tempête et d’épais brouillard, elles sont coupées du monde et provisoirement inaccessibles.

De nos jours, les Turcs les appellent simplement adalar (les îles) et les Européens disent toujours îles des Princes. Peu connaissent leur histoire, passionnante, comme l’est souvent celle des mondes insulaires. Par le passé, elles étaient connues sous le nom de papaz adalar (les îles des prêtres), ou encore de adalar (les îles rouges), en raison de leurs nombreux monastères grecs orthodoxes et de la couleur de leur rivage.

Parler des îles, retracer leur histoire, conduit à aborder les circonstances des départs successifs de Rum, mais aussi de Juifs et d’Arméniens. Quant aux toutes petites îles qui fascinaient Sait Faik, nous verrons que deux d’entre elles, que les Grecs comme les Turcs appellent la Plate et la Pointue, furent le théâtre d’événements singuliers au point qu’elles ont toujours la réputation de porter malheur.

Commander le livre sur le site des Éditions Empreinte Temps Présent

Dans la même rubrique...

Bartleby le scribe

"Bande dessinée en fugue", une chronique de Thierry Saint-Solieux, au micro de Fabrice Henriot.

Un contenu proposé par Radio Semnoz

Les paysages d’Alexis Muston

Il tient un Journal pendant toute sa vie.

Un contenu proposé par Musée protestant

« Goethe à Strasbourg », une exposition en visite virtuelle

Les musées de la Ville de Strasbourg proposent une exposition en visite virtuelle retraçant le rapport du philosophe allemand à la cité alsacienne.

Un contenu proposé par Réforme

Judas and the black Messiah

1968 à Chicago. William O'Neal, un petit malfrat, accepte de collaborer avec le FBI comme informateur. Il est chargé d'infiltrer le Black Panther Party et doit se rapprocher de Fred Hampton, leader du parti dans l'Illinois.

Un contenu proposé par Pro-Fil

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Éditions Empreinte temps présent

Les Éditions Empreinte temps présent sont installées dans le Languedoc depuis une vingtaine d’année. De sensibilité protestante, elles éditent essentiellement des ouvrages de spiritualité et de psychologie pratique.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants