Michel Serres, un philosophe de l’espérance

Michel Serres, un philosophe de l’espérance

Le philosophe Michel Serres est mort, samedi 1er juin, à l’âge de 88 ans.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 3 juin 2019

Auteur : Frédérick Casadesus

L’homme d’Agen vivait à Vincennes, un gascon dans une ancienne cité royale. Mais la maison de Michel Serres était le monde. Ancien normalien, agrégé de philosophie, le fils d’un batelier de la Garonne que l’on surnommait Valmy- beau symbole de république- dispensait des cours et des conférences partout, la Sorbonne et Stanford, en Californie, constituant ses deux ports d’attache.

Un penseur au service de l’avenir

Depuis plusieurs années, Michel Serres alertait ses contemporains sur les périls qui menacent la planète. Il dénonçait la “guerre à la terre” conduite par les êtres humains. Mais ce grand lecteur de […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Sur le même thème

Comment accepter de perdre ?

Dans une société d'accumulation, l'idée du détachement et de la perte est essentielle, selon le philosophe Olivier Abel.

Un contenu proposé par Campus protestant
Le paradoxe du bonheur

Le paradoxe du bonheur

Selon le philosophe Bernard Ibal, seul le christianisme fait une si large place à l’ouverture aux autres et à la société.

Un contenu proposé par Blog de la Librairie protestante
Le doute décortiqué par un philosophe

Le doute décortiqué par un philosophe

Le doute mène-t-il nécessairement au relativisme, ou à l’inverse au conspirationnisme ? Entretien avec le philosophe Mathias Girel.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

logo

Derniers contenus du partenaire

Votre avis nous intéresse ! Abonnez-vous à un média protestant !