CINÉMA

Onoda, 10000 nuits dans la jungle

L’histoire vraie de Hiro Onoda, lieutenant de l’armée japonaise envoyé dans une île des Philippines en 1944 pour y contrer le débarquement des Américains. Refusant la fin de la guerre, il reste, d’abord avec quelques hommes, puis seul dans la jungle, jusqu’en 1974.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 18 août 2021

Auteur : Jean Wilkowski

Lire directement l’article sur Pro-Fil

La narration de l’expérience inouïe d’Onoda commence par la fin, en 1974, quand un étudiant japonais décide de retrouver ce soldat. Pour cela il diffuse, dans la jungle, un ancien chant patriotique qui deviendra le fil rouge du film puisque le réalisateur reconstruit l’histoire en flash-back et que cette musique apparait à divers moments de la vie du héros.

Ayant refusé d’être kamikaze, le jeune Onoda intègre une école qui forme à la guerre secrète car, ainsi qu’il l’écrira plus tard dans ses mémoires : « Comme presque tous nos concitoyens, nous considérions le Japon comme l’invincible pays des dieux. ». Le film se passe dans la jungle de l’île où la moiteur de l’air, la pluie qui ne finit jamais et cette couleur, invariablement émeraude, peut rendre les hommes fous comme dans Apocalypse now de Coppola ou encore Aguirre ou la colère de Dieu de Werner Herzog. Ce n’est pas le cas ici et même si l’objectif d’un retour des forces japonaises semble de plus en plus improbable, ces quatre hommes, qui se réduiront à un au fil du temps, s’organisent, apprennent à […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

L’Histoire à l’épreuve du protestantisme

En cette rentrée, la vendange de livres nous promet de magnifiques soirées d’hiver, au cours desquelles, de controverses en plaisirs de lecture, les protestants trouveront leur bonheur.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

« Kaamelott », un film pour les fans ? Pas faux !

Un film d'héroïc fantasy parodique et réjouissant, qui emprunte autant à Star Wars qu’à Sacré Graal.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Décadence

Recension du livre de Michel Onfray, paru chez Flammarion en 2017.

Un contenu proposé par Hokhma

« France », une satire féroce à la portée métaphorique

Bref, c’est un film étrange et ambigu, à la manière de son réalisateur, Bruno Dumont.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants