Prêcher au XVIe siècle

Prêcher au XVIe siècle

L'historien Max Engammare s’intéresse à la forme du sermon protestant au XVIe siècle. Des modèles de prédication qui ne sont pas neutres.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Publié le 28 juin 2018

On s’est peu intéressé à la forme du sermon protestant au XVIe siècle. Les modèles de prédication ne sont pas neutres, et Max Engammare s’interroge sur les pratiques du premier demi-siècle de la Réforme, les personnes qui les thématisent, celles qui les influencent (Érasme, Melanchthon, Bucer, les Zurichois) et les autorités politiques qui les imposent. Derrière le modèle de la prédication se profile d’ailleurs le modèle du prédicateur urbis et ecclesiæ, à la ville et à l’Église, voulu par les autorités civiles et religieuses, modelé par les Réformateurs, en particulier Œcolampade, Zwingli, Bullinger, Farel, Viret et bien évidemment Calvin. La question des fêtes chrétiennes, de leur suppression ou de leur maintien et du sermon qui les accompagne permet aussi de tracer des différences jamais encore soulignées entre Bâle, Zurich, Berne et Lausanne, Neuchâtel et Genève.

Commander l’ouvrage sur le site des Éditions Labor et Fides

Sur le même thème

Comment bien lire la Bible en public ?

Comment bien lire la Bible en public ?

Lors du culte, il est important de travailler le chant, la musique et la prédication, mais il faut également apporter un soin particulier à la lecture de la Bible. Quelques conseils pratiques.

Un contenu proposé par

Luther, lecteur de la Bible

Avant la Réforme, la lecture de la Bible était principalement liturgique et communautaire. Elle se faisait en latin. Avec la Réforme, cette pratique évolue : par l’importance attachée à la prédication, la lecture de la Bible se place au centre de la liturgie !

Un contenu proposé par Musée protestant
95 prédications et +

95 prédications et +

Vous êtes prédicatrice ou prédicateur, expérimenté ou non, pasteur, laïc, étudiant en théologie, protestant ou non, contribuez, essayez-vous à l’art de la prédication !

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Labor et Fides

Labor et Fides est aujourd’hui le principal éditeur protestant de langue française. Créé en 1924, Labor et Fides propose un catalogue inscrit dans des thématiques théologiques, protestantes, religieuses, éthiques, historiques, sociales et culturelles. Maison établie à Genève, elle a acquis son envergure dans les années 1950 à 1970 grâce à la publication en langue française des œuvres de grands théologiens et penseurs tels Karl Barth, Dietrich Bonhoeffer, Martin Luther ou encore Paul Tillich.

Derniers contenus du partenaire