L’entrée en guerre des États-Unis aux côtés de la France en avril 1917 est saluée avec un enthousiasme tout particulier par les protestants français. Certains en font même une interprétation providentialiste, y voyant une intervention directe de Dieu. Ainsi – dans la Revue chrétienne – John Viénot explique l’intervention américaine en soutenant que « l’action de Dieu sort tout à coup des nuages qui la cachaient aux hommes de ma génération ».

Et cet enthousiasme se maintient : en juillet 1918 le pasteur Edmond Gounelle n’affirme-t-il pas  […]