Se souvenir pour aimer

Se souvenir pour aimer

Les portraits d’une trentaine de figures chrétiennes qui se sont engagées sur la voie de la solidarité. C'est le sujet du livre « Ils ont aimé leur prochain », édité par Le Sel.

Un contenu proposé par ArtSpi'in

Publié le 30 novembre 2017

Auteur : Jean-Luc Gadreau

L’ONG protestante évangélique de solidarité internationale LE SEL sort, en partenariat avec les éditions BLF, un livre intitulé « Ils ont aimé leur prochain ». Le résultat d’un travail pertinent et efficace de Nicolas Fouquet, en charge de l’éducation au développement au sein de cette structure et qui a pour mission notamment d’encourager la réflexion sur les questions de pauvreté et de développement.

Si les besoins directement liés à la valeur « solidarité » semblent prégnants dans notre société contemporaine tant les situations de souffrance, d’injustice et de pauvreté sont nombreuses, il n’en demeure pas moins que la « solidarité, ça ne date pas d’hier » ! C’est ce que cet ouvrage nous rappelle au travers les portraits d’une trentaine de figures chrétiennes qui se sont engagées sur cette voie de la générosité et de la bienveillance. Des histoires qui, au-delà de simplement nourrir une culture historique et spirituelle passionnante, offre aussi un source d’inspiration formidable pour l’aujourd’hui et nos engagements possibles individuels et collectifs. Car s’ils ont influencé la société de leur époque allant même jusqu’à souvent marquer des générations, ils étaient pourtant comme nous, des gens ordinaires.

De Martin de Tours au docteur Denis Mukewege (qui signe d’ailleurs la préface) en passant par George Müller, Henry Dunant, William Booth ou encore Pandita Ramabai, ces hommes et femmes étaient tous remplis de foi et ont su laisser leurs convictions chrétiennes guider et concrétiser des actions envers ceux qui avaient besoin.

En tant que pasteur et chargé du développement et de la communication de la Fédération des Églises Évangéliques Baptistes de France, j’ai pu participer activement à notre dernière pastorale nationale qui avait pour thème « Réconciliation & Baptisme – des racines et des ailes ». Ce livre vient parfaitement en écho au travail et à la réflexion de cette dernière. Il nous permet d’entrer et de cultiver le souvenir. Non pas s’arrêter pour regarder en arrière, en développant ainsi une forme de nostalgie, d’un « c’était tellement mieux avant » et finalement se stopper soi-même dans sa marche, mais, au contraire, entrer dans une véritable dynamique où le souvenir porte et accélère nos pas et notre engagement propre. C’est un ancrage dans une identité chrétienne qui permet cette projection en avant par une interpellation voir même une appropriation de ces histoires humaines, ces « story-telling » émouvantes et simples à la fois. Car l’une des forces de « Ils ont aimé leur prochain » se situe sans doute dans une approche facile de ces histoires et accessible à tous (d’où l’utilisation de ce terme « story-telling »). On lit avec plaisir ces portraits en passant par des périodes historiques très différentes et par des situations aussi très diverses. L’occasion par exemple de relire quelques aspects du parcours de Martin Luther King  qui en 2018 sera particulièrement à l’honneur 50 ans après sa mort. Et se laisser marquer par de nombreuses citations qui émaillent les récits comme celle de Caroline Malvesin, une institutrice bordelaise d’adoption qui, en 1839, fut bouleversée par une prédication du pasteur Adolphe Monod et senti un besoin irrésistible de consécration totale de sa vie au Christ, et participa à la fondation de la communauté des Diaconesses de Reuilly, une communauté de vie, d’inspiration monastique enracinée dans les Églises de la Réforme et ouverte au dialogue œcuménique, à un service diaconal diversifié, et à l’accueil de tout être en quête de Dieu :  » Que ce soit à la gloire de Dieu et non pour la gloire qui vient des hommes que nous travaillions, que l’orgueil ne vienne pas étendre sa lèpre sur l’œuvre que le Saint-Esprit peut seul réaliser ; humbles moyens choisis par sa grâce, que l’instrument ne se substitue pas à la main qui le dirige.  » 

Une très belle réussite que ce livre qui peut notamment devenir une très bonne idée cadeau de Noël donnant un sens particulier à votre présent.

Découvrez d’autres contenus sur le blog ArtSpi’in

Dans la même rubrique...

Jean d’Ormesson s’en est allé, « sans en avoir tout dit »

Comme traversée de tous côtés par un souffle céleste, l’œuvre de Jean D’Ormesson a marqué les esprits, laissant au passage dans la tête de ses lecteurs, une pensée ou une idée tournée vers le divin.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Les tuniques bleues et le soldat Franklin

Dans Oxebo, Emmanuelle Klein reçoit le dessinateur Willy Lambil pour parler de ce nouvel album adapté d'une histoire authentique.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

La foi qui reste

Après avoir raconté son retour à la foi, Jean-Claude Guillebaud ancien grand reporter, s’interroge sur ce qu’il en reste dans notre société actuelle.

Un contenu proposé par Blog de la Librairie Protestante

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

ArtSpi’in

Cinéma, culture, sport, spiritualité, société, Internet… Autant de sujets de prédilection du blog de Jean-Luc Gadreau, ArtSpi’in. Jean-Luc Gadreau est pasteur, mais aussi musicien, auteur, membre du jury œcuménique du cinéma, ambassadeur du SEL, directeur de l’EBCAM (École Baptiste de Communication, Arts, Multimédia) et supporter du PSG.

Derniers contenus du partenaire

Bonne année 2018 avec les médias protestants ! Les partenaires de Regardsprotestants