Sorry We Missed You

Ken Loach, débute dans la réalisation de films télévisés consacrés à des problèmes sociaux et reçoit la Palme d'or en 2006 pour Le vent se lève et en 2016 pour Moi Daniel Blake qui a aussi reçu le Prix du jury œcuménique.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 29 mai 2019

Auteur : Nicole Vercueil

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Rick, pour se constituer un premier apport pour l’achat d’un futur appartement, décide de prendre de l’indépendance en devenant un chauffeur-livreur franchisé. Abby son épouse, aide soignante à domicile, accepte de vendre sa voiture pour acheter le camion qui permettra de remettre en selle la petite famille.

La famille dont traite ici Ken Loach n’est pas complètement démunie. Nous avons affaire à une nouvelle forme d’exploitation, puisque Ricky est travailleur indépendant, propriétaire et seul responsable de son instrument de travail […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

« Pinocchio », un enchantement féerique

Cette nouvelle adaptation du conte de Carlo Collodi vient de sortir sur Amazon Prime.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Des coloriages et des mots croisés bibliques

En ces temps de confinement, votre librairie a sélectionné pour vous de quoi vous distraire... depuis votre canapé !

Un contenu proposé par Blog de la librairie 7ici

Une histoire de l’Armée du Salut (III)

Nouvel épisode de cette mini-série par l'historien Pierre-Yves Kirschleger : Au service du salut, un message pour les déshérités de la rue.

Un contenu proposé par Blog de la librairie Jean Calvin

La banquier du Reich

L'histoire fascinante d'un personnage ambigu mais sans doute un des plus grands économistes de son temps.

Un contenu proposé par Radio Semnoz

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram Les dossiers thématiques de Regards protestants