Traité des Hérétiques

Traité des Hérétiques

« Tuer un homme, ça n’est pas défendre une doctrine, c’est tuer un homme ! »

Un contenu proposé par Éditions Ampelos

Publié le 25 mars 2016

Engagé au cœur de la Réforme du 16èmesiècle, Sébastien Castellion est un exemple éclatant d’intellectuel courageux. Disciple de Calvin à Strasbourg puis régent du Collège de Rive fondé par Calvin à Genève, il n’hésite pas à s’opposer à lui et à son entourage. Homme de science (ses traductions de la Bible en Latin puis en Français furent remarquées dès leur parutions) , de foi et de courage, (durant l’épidémie de peste de 1543, il va à l’hôpital de Genève assister les malades alors que les pasteurs calvinistes s’y refusent), il n’admet pas les compromissions et les hypocrisies de la théocratie genevoise et s’exile à Bâle où il survivra dans la misère.

Mais c’est l’exécution de Miguel Servet sur un bûcher dressé par les genevois calvinistes qui le poussera à écrire le « Traité des Hérétiques ». Avec un style acéré, une grande connaissance des Écritures et des écrits de son temps, une pointe d’ironie et une bonne dose de courage, Castellion attaque le droit jusqu’alors accepté, des puissants à imposer,par le fer et le feu, leurs opinions à leurs sujets. […]

Commander le livre sur le site des Éditions Ampelos

Dans la même rubrique...

Jasenovac, l’Auschwitz des Balkans

En mai 2022 au Raincy une conférence-exposition présente le terrible sort réservé dans l’État indépendant de Croatie par les miliciens oustachis aux enfants serbes, roms et juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

La destruction des idoles

Un état des lieux des pratiques iconoclastes, d'Abraham à l'État islamique.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Lesguidières, dernier connétable de France

François de Bonne de Lesguidières a été fait duc et pair puis connétable de France en 1622, il y a quatre cents ans.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

Lesdiguières : dernier connétable de France

Grand chef de guerre protestant, personnage incontournable de la fin du XVIe siècle et du début du XVIIe siècle, François de Bonne de Lesdiguières a été fait duc et pair puis connétable de France en 1622, il y a quatre cents ans.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Éditions Ampelos

Les Éditions Ampelos sont une maison d’édition protestante, spécialisée dans l’édition et la réédition d’ouvrages historiques, philosophiques, économiques et théologiques sur les grands combats, mouvements et personnalités qui ont changé le monde par leur foi et leur spiritualité.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast