Une histoire sensible de la vieillesse

Une histoire sensible de la vieillesse

Dans un livre original, l'universitaire Sophie Richelle nous raconte l'histoire méconnue des hospices.

Un contenu proposé par LibreSens

Publié le 14 janvier 2020

Auteur : Gabrielle Cadier-Rey

Lire directement l’article sur LibreSens

Que deviennent les personnes âgées qui ne peuvent plus travailler pour gagner leur vie, ni vivre seules ? Il revient alors à l’Assistance publique ou à la charité privée de les prendre en charge. C’est ainsi que furent créés au cours du XIX e siècle des établissements pour vieillards auxquels on a donné le nom d’hospices. Il y en eut plusieurs à Bruxelles, mais ce sont cinq, chacun avec ses particularités, qu’étudie Sophie Richelle.

Cette jeune universitaire belge donne ici un livre majeur dans la mesure où elle allie à une histoire traditionnelle des établissements (leur architecture, leur fonctionnement), une histoire sociale concernant les pensionnaires et leur entourage (domestique, médical, administratif), et – le plus neuf – une recherche sur la manière dont les hospices étaient perçus, à la fois objectivement et subjectivement, de l’intérieur par les pensionnaires, et de l’extérieur. Il s’agit là d’une histoire des sensibilités telle qu’Alain Corbin l’a initiée dans ses différents ouvrages. Mais aussi un travail dans la lignée de ceux de Michel Foucault avec cette volonté de donner corps « aux vies oubliées ou dites insignifiantes ». S. Richelle place au centre de cette histoire […]

Lire la suite sur LibreSens

Vous pourriez aimer aussi

Vive les retraités, les oiseaux du ciel et les lys des champs !

Vive les retraités, les oiseaux du ciel et les lys des champs !

Stéphane Lavignotte, pasteur de la Maison Ouverte à Montreuil, rappelle que si associations et paroisses ont besoin des retraités, c’est aussi le cas pour la société : pour apprendre à décliner et à conjuguer dépendance et dignité.

Un contenu proposé par Blog pop
Préparer sa mort

Prévoir pour transmettre

Partie récemment, l’épouse d’Alfred Schwach avait anticipé le déroulement de ses funérailles.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Une association protestante de tutelle

Une association protestante de tutelle

L’Association Tutélaire de la Fédération protestante des œuvres (ATFPO) a commencé les prises en charge en 1990.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

LibreSens

Le blog LibreSens publie des comptes rendus de lecture écrits non par des critiques littéraires ou des journalistes, mais par des lecteurs avertis (pasteurs, laïcs engagés, théologiens, historiens, philosophes, biblistes…), ce qui constitue son originalité. LibreSens est le Club de lecture des amis du CPED (Centre protestant d’étude et de documentation).

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram